Secrétariat d'État à la Marine - Correspondance à l'arrivée en provenance de la Guadeloupe (1649/1815)

Cote de référenceFR ANOM C7A, C7B
Référence Internetark:/61561/be185zuy
Description matérielle 5,5 m.l.
OrigineSecrétariat d'État à la Marine
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testa, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE
Langue des unités documentairesfrançais

Les termes contenus dans les analyses de cet inventaire correspondent aux termes utilisés aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles par les rédacteurs des documents.

La colonisation française débute en 1635 : elle est l’œuvre d’un ancien colon de Saint-Christophe, Liénard de L’Olive. La colonie est d’abord propriété de la Compagnie des Îles d’Amérique. En 1664, la Guadeloupe est confiée à la Compagnie des Indes occidentales qui en assure la mise en valeur. Après sa dissolution, la Guadeloupe retourne au domaine royal. La tentative de mise en valeur de l’île avec des engagés ayant échoué, l’esclavage est introduit.

Tout au long du XVIIIe siècle s’ouvre une période de prospérité. Les Anglais s’emparent de la Guadeloupe en 1756, mais la restituent au traité de Paris en 1763. Pendant la Révolution, l’île sera occupée à deux reprises par les Anglais.

La Guadeloupe étant sous l’autorité administrative de la Martinique jusqu’en 1775, le gouverneur général des Îles d’Amérique, en résidence à la Martinique, avait autorité sur toutes les colonies des Antilles.

Voir Taillemite (Étienne), Les archives et les archivistes de la marine des origines à 1870

Communication sur microfilms

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2012-08-02

Archives
Inventaire établi par Mmes PEROTIN, HEPP-BLANC et LACROCQ, sous la direction d'Etienne TAILLEMITE, conservateur en chef, complété par André BROCHIER, conservateur en chef
Recherche par critères
 ou entre   et