12 janvier 1751

Code de communication zone générique = FM, zone cote = C/13A/35
Cote de référenceFR ANOM C13A35 f. 61
Référence Internetark:/61561/bo755auu2t2h
Description matérielle 18 p.

Au ministre. A la suite de l'assassinat d'un soldat français par les Chactas rebelles près du fort des Natchez, attaque des villages des Castachas et des Kafetalaya par les alliés dirigés par Grandpré, commandant à Tombecbé. Amnistie demandée et accordée sous conditions. Paix générale avec les alliés Conchas, Chicachabés et Chactas fidèles conclue le 15 novembre. Gages de paix fournis par les chefs Atakabe Antacta, Alibamon Mingo, Mengo Ouma, chef des Caschachas et Pouchimataka, chef des Kafetalaya. Résumé des motifs qui ont amené la guerre. Résultat des opérations : mort du Soulier Rouge, auteur de la révolte, et de 800 chefs, destruction de trois villages, Coentchito, Noskobo, Apeka. Extermination de quelques Chachoumas, nos pires ennemis, survivants d'une nation détruite par nous sans raison. Nécessité de conserver le poste de Tombecbé à nos alliés les Chactas de l'est. Vaudreuil essaye de réduire les frais mais doit assurer plusieurs transports de provisions à La Mobile par terre faute d'eau pour la navigation. Éloge de Grandpré et demande pour lui de la croix de Saint-Louis.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2015-07-21

Archives
Inventaire établi par Marie-Antoinette MENIER, Etienne TAILLEMITE et Gilberte de FORGES, révisé et complété par André BROCHIER, conservateur en chef
Recherche par critères
 ou entre   et