Archives privées. Pierre Savorgnan de Brazza (Missions) (1875/1905)

Cote de référenceFR ANOM 16 PA I à V
Référence Internetark:/61561/ez305pkw
Description matérielle 34 boîtes, 4,60 ml
OrigineFonds privé provenant de la famille de Pierre Savorgnan de Brazza
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d'outre-mer
29 chemin du Moulin de Testa, 13090 Aix-en-Provence
Langue des unités documentairesFrançais

Né le 25 janvier 1852 à Rome, Pierre Savorgnan de Brazza est le septième enfant d'une famille de treize. Issu d'une famille italienne noble et prestigieuse, son enfance est bercée par les récits de voyages de ses ancêtres. Sa rencontre à Rome en 1865 avec l'amiral de Montaignac est déterminante dans sa carrière. Pierre obtient ainsi de ses parents d'aller étudier à Paris en 1866 pour préparer le concours de l'Ecole navale de Brest où il est admis deux ans plus tard et où il a pour camarade Julien Viaud, le futur Pierre Loti. Embarqué sur la frégate la Revanche dès la guerre de 1870, il est ensuite affecté sur la Jeanne d'Arc qui transporte les hommes chargés de réprimer l'insurrection kabyle. A son retour en France, il est nommé aspirant de première classe sur la Vénus et découvre, lors d'un mouillage à Libreville, le fleuve Ogooué. Séduit par l'Afrique, il rédige un rapport à l'intention de l'amiral de Montaignac, alors ministre de la Marine et des Colonies, présentant son projet d'exploration de l'Ogooué. Il est par ailleurs, à sa demande, naturalisé le 12 août 1874 et obtient au début de l'année 1875 le grade d'enseigne de vaisseau auxiliaire, ce qui lui permet alors de commander un navire de l'Etat. Son projet est parallèlement accepté par le gouvernement. Plus rien ne s'oppose alors à son désir d'explorer l'Afrique. Brazza y mène cinq missions, de 1875 à 1905 et est à l'origine du Congo français.

En 1895, Brazza épouse Thérèse de Chambrun. Après sa mise en disponibilité en 1898, il se consacre à sa vie personnelle entre Alger, l'Italie, la Lozère et Paris. Il devient père en 1899. Malgré les critiques, son action en Afrique est reconnue par le gouvernement et en 1902, une pension nationale à titre de récompense lui est allouée. Il poursuit son activité scientifique par ses relations avec les sociétés de géographie et son intérêt pour le Congo ne s'éteint pas. C'est pourquoi il accepte une dernière mission que lui confie le gouvernement français en 1905. Malade et très affaibli, il meurt le 14 septembre 1905 à Dakar.

Les conditions de conservation du fonds Brazza n'ont pas toujours été optimales. En effet, les carnets de route, mais également la correspondance, ont suivi Brazza dans ses missions et il y eut des pertes. Les papiers ont ensuite été rassemblés par Brazza et ses secrétaires, parfois classés, puis conservés par sa femme.

Le fonds Brazza a été donné aux Archives nationales, section Outre-mer, par la famille de son épouse, Thèrèse de Chambrun. Les papiers avaient été ramenés d'Alger par un neveu de Brazza en 1962 et sont arrivés dans 18 cantines qui représentent en tout 72 boîtes d'archives.

Les documents couvrent la période de 1875 à 1905. Les limites chronologiques de chaque mission sont respectées dans la mesure du possible.

L'instrument de recherche proposé concerne une partie seulement du 16 PA, celle traitant des cinq missions menées par Brazza. Le reste du fonds est constitué de papiers de famille, de sa correspondance privée et des articles de journaux qu'il rassemblait. Il sera inventorié ultérieurement.

Le fonds Brazza contient des documents primordiaux pour l'histoire de l'exploration et l'organisation du Congo par Pierre Savorgnan de Brazza. De nombreux manuscrits présentent ses observations et réflexions sur les territoires traversés, les peuples rencontrés et l'administration de cette colonie.

Un premier inventaire détaillé a été réalisé pour les première et deuxième missions par Henri Brunschwig, pour la troisième par Catherine Coquery-Vidrovitch, pour la cinquième par Gabrielle Balazs. Pour la quatrième mission, un simple état sommaire existait. Ce fonds avait été abondamment consulté et très certainement déclassé. Enfin, l'inventaire ancien s'apparentait à un inventaire analytique même si certains regroupements avaient été réalisés.

Un plan de classement a été déterminé après l'étude du contenu de la première mission. Certaines étapes telles que l'organisation de la mission, son déroulement et le retour en France, ainsi que certaines thématiques comme le personnel, le matériel ou les finances se retrouvent dans les cinq missions de Brazza. Le plan de classement a été adapté aux missions en respectant toutefois les particularités de chacune.

Avant classement, le fonds des cinq missions était constitué de 34 boîtes d'archives. De nombreux éléments ont été retirés des boîtes car ils ne concernaient pas les missions de Brazza (0,20 ml). Un inventaire analytique de ces pièces a été réalisé et elles seront réintégrés plus loin dans le 16 PA. Après reclassement et reconditionnement, le fonds comporte le même nombre de boîtes et représente 4,60 ml. Le reconditionnement a permis une meilleure protection et conservation des documents. Des étuis pour les carnets de route ont également été confectionnés avec du papier cartonné neutre.

Le fonds est dans l'ensemble en bon état. Quelques documents ont néanmoins été confiés à l'atelier de restauration des Archives nationales d'outre-mer car la manipulation aurait pu entraîner la perte irréversible d'informations. Concernant les éliminations, au vu du statut du fonds et de sa valeur historique, seuls les documents administratifs vierges, et ne présentant donc aucun intérêt pour l'étude du fonds, ont été éliminés.

Le fonds est librement communicable, sous réserve de l'état de conservation et de fragilité des documents.

La reproduction des documents s'effectue selon les modalités du règlement de la salle de lecture. La publication des documents dans un but pédagogique et scientifique est autorisée. La publication des documents dans un but commercial est soumise à autorisation du directeur des Archives nationales d'outre-mer et à contrat de licence payante.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2014-11-05

Archives
Répertoire établi par Fanny REBOUL, conservateur stagiaire du patrimoine, sous la direction d'Isabelle DION, conservateur en chef
Recherche par critères
 ou entre   et