Registres des télégrammes départ et arrivée du gouvernement de Vichy (cabinet du ministre des Colonies) (juin 1940/1944)

La série des télégrammes montre une profonde lacune pour l'année 1939 et pour janvier-mai 1940. Ce déficit - dû vraisemblablement à une destruction - doit être considéré comme définitif ; la cotation n'a donc pas été interrompue. La période juin 1940-septembre 1944 offre en revanche une continuité remarquable, tant pour Vichy que pour Londres (à partir de février 1941) et Alger.

Les premiers télégrammes au départ sont antérieurs à l'armistice : ils émanent des ministères Rollin et Rivière installés provisoirement à Bordeaux et Clermont-Ferrand.

Il convient de signaler les télégrammes saisis par la Commission d'épuration (cotes 807 à 810) : il s'agit de télégrammes "réservés" ou "très secrets" ainsi que d'une collection constituée par les bureaux de Vichy et concernant la dissidence gaulliste outre-mer, de 1940 à 1944.

En septembre 1944, les affaires courantes furent réglées d'abord par le commissaire de la République de la région Auvergne puis par un délégué du ministre des colonies. Les télégrammes de cette période de transition ont été laissés dans ce groupe.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2011-09-05

Archives
Répertoire établi par Catherine MEHAUD, révisé et complété par Isabelle CHIAVASSA, conservateur en chef
Recherche par critères
 ou entre   et