Consulats de France en Algérie (1686/1835)

Cote de référenceFR ANOM GGA 1-3A, FR ANOM GGA 1-2AA
Référence Internetark:/61561/hy526idp
Description matérielle 3,5 m.l.
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testa, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE

Communication uniquement sur microfilm

La série A des archives du Gouvernement général de l'Algérie ne commence qu'en 1686, les pièces antérieures ayant été brûlées lors du bombardement d'Alger par Duquesne en 1683. Le seul document connu ayant échappé à cette destruction est un registre intitulé « Registre des actes passés à la chancellerie du Consulat de France à Alger » couvrant la période d'avril 1579 à septembre 1582.

L'intérêt de la série A est avant tout d'ordre économique Elle concerne naturellement les échanges entre la France et l'Algérie, sous l'Ancien Régime, mais permet également de reconstituer le tableau de la navigation en Méditerranée, des méthodes commerciales en usage, etc. Elle offre aussi des ressources à l'histoire militaire (corsaires algériens, corsaires français sous le Premier Empire). On y trouve de la correspondance, des registres des mains courantes d’actes pris en chancellerie, des mains courantes d’arrêtés et d’ordonnances, des manifestes de navires, d’état civil, des inventaires de cargaisons, de prises de navires ennemis par les corsaires français.

La série A se prolonge artificiellement jusqu'en 1835 en ce qui concerne les actes d'état civil.

A noter qu'une partie du fonds est conservée pour les mêmes dates au Centre des archives diplomatiques à Nantes.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2011-02-01

Archives
Inventaire analytique établi par Charles UTHEZA, révisé et complété par André BROCHIER, conservateur en chef
Recherche avancée
 ou entre   et