1910

Code de communication 37 APC 5
Cote de référence37 APC 5/13
Référence Internetark:/61561/ol735axwm
  • 1910. Au Sénégal. du 10 décembre 1910 au 11 janvier 1913. Pilote aviateur 18 juillet. Brevet n° 137. Aviation.   Nommé commandant supérieur des troupes du groupe de l'Afrique occidentale française fin 1910.
  • Lettres concernant la formation de jeunes officiers comme aviateurs à Mourmelon, l'apprentissage de G. Bonnier en vue de l'obtention de son brevet de pilote, l'obtention de ce brevet, les contacts avec les maisons Nieuport et Farman pour l'acquisition d'appareils et l'acquisition d'aéroplanes par le ministère des Colonies.
  • Lettres reçues en particulier de :
    • Philippe Féquant : n° 538 (8 février 1910) et n° 539 (8 mars 1910) sur son apprentissage d'aviateur, sur les avantages et inconvénients des avions Farman et Nieuport .
    • général Archinard : n° 552 (28 juin 1910).
    • lieutenant-colonel Estienne, directeur de l'établissement d'aviation militaire de Vincennes : n° 541 (1er juin 1910) ; n° 548 (24 juin 1910) ; n° 553 (1er août 1910) ; n° 556 (25 octobre 1910) ; n° 557 (2 novembre 1910) ; n° 565 (23 novembre 1910)
    • général Lasserre : n° 567 (23 octobre 1910) et n° 582 (4 décembre 1910) au sujet du vote des crédits pour l'acquisition d'aéroplanes ; n° 574-575 (29 novembre et 30 novembre 1910) sur la création d'une commission interministérielle chargée d'étudier l'application de l'aviation aux colonies ; n° 584 (décembre 1910) annonçant la signature par le ministre des Colonies de l'acquisition de quatre aéroplanes.
  • Copie de lettre envoyée par G. Bonnier au président de l'Aéro-club de France sur l'opportunité d'interdire aux aviateurs la traversée des villes (août 1910) ; à un destinataire inconnu sur les conditions spéciales que les aéroplanes devraient remplir aux colonies (13 octobre 1910).
  • Notes du général Bonnier sur ses premiers vols comme passager puis seul (1910).
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2012-01-18

Archives
Répertoire établi par Monique POULIQUEN, conservateur, révisé et complété par Martine CORNEDE, conservateur général du patrimoine
Recherche avancée
 ou entre   et