Mission Ouesso-Gabon (1898/1902)

Au mois d'août 1898, le ministre des Colonies confie à Alfred Fourneau et Alphonse Fondère la mission d'étudier un projet de voie ferrée entre Libreville et le bassin de la Sangha. La mission, composée du lieutenant Fourneau, de 35 tirailleurs sénégalais et de 180 porteurs, quitte Loango le 15 octobre pour se rendre, par voie de terre, à Brazzaville. Arrivée le 4 novembre, elle se dirige ensuite par fractions successives vers Ouesso. Elle s'y regroupe le 10 février 1899 et en part le 14, se dirigeant vers l'ouest. Le 4 mars, elle atteint la Mambili, un affluent de la Mossaka large de 50 mètres. Le 9, après une route pénible, elle arrive à An-Goukou, village des Bakota, qui s'étend jusqu'à l'Ivindo. Le 16, elle franchit la ligne de partage des bassins du Congo et de l'Ivindo ; puis elle prend la direction du nord jusqu'au 21 mars et marche ensuite vers l'ouest.

Le 2 avril, elle atteint l'Obombé et se scinde en deux groupes : l'un, avec Fondère, reconnaît l'Ivindo, arrive le 27 avril à Boué et le 10 mai au passage du N'Iona. L'autre groupe, avec Alfred Fourneau, quitte Kandjama le 20 avril, marche vers l'ouest et rejoint Fondère au passage du N'Iona. De là, la mission gagne le cours du Bokué, et tandis que Fondère, par la route fluviale, regagne Libreville le 29 mai, Fourneau atteint le Gabon par voie de terre le 10 juin.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2011-11-30

Archives
Répertoire établi par Anne-Cécile TIZON-GERME, conservateur, révisé et complété par les Archives nationales d'outre-mer
Recherche par critères
 ou entre   et