Lettre La L-Lan

Code de communication zone générique = FM, zone cote = D/2C/222
Cote de référenceFR ANOM COL D2C 222
Référence Internetark:/61561/tu245e544w
  • Page 445. La Lance (de), ingénieur en chef à Saint-Domingue, décédé au Cap (8 juin 1739)
  • Page 445. Lallier, lieutenant réformé par terre, en Louisiane (1er juillet 1719), sous-lieutenant (19 décembre 1722), revoqué (4 avril 1730)
  • Page 445. La Lande, capitaine de milice infanterie à Saint-Domingue (15 février 1713)
  • Page 447. La Lande, garde-magasin à la Mobile (8 septembre 1733)
  • Page 7. L'Allemand, conseiller au conseil supérieur du Cap (2 août 1707), capitaine de milice cavalerie (21 août 1708), major (4 novembre 1710), décédé, remplacé (27 août 1714)
  • Page 463. La Loé Du Londel, enseigne en Louisiane (30 octobre 1720), révoqué (19 décembre 1722)
  • Page 463. La Loge, enseigne en second au Canada (23 avril 1720), lieutenant à Saint-Domingue (6 septembre 1728), décédé (25 avril 1729), remplacé (4 avril 1730)
  • Page 467. La Longueville (de) (l'aîné), expectative d'enseigne à la Martinique (1er août 1714), enseigne en pied (18 juillet 1715), lieutenant (25 mai 1716), retiré (5 juillet 1722)
  • Page 463. La Longueville (de), chevalier, cadet, enseigne et lieutenant dans Martel (1703 à 1709), petit enseigne au Canada (1710), lieutenant en Louisiane (25 mai 1716), permis de servir la compagnie (20 septembre 1717), lieutenant à la Martinique (15 septembre 1720), capitaine (30 janvier 1725), major (14 mai 1733), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (1er janvier 1738), à La Trinité (1er juillet 1738), chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1731
  • Page 469. La Loubert, envoyé extraordinaire du roi de Siam employé sur le petit état à 12000 livres par an (1er juillet 1687)
  • Page 331. La Loue de Flaucourt, écrivain principal en Louisiane (8 septembre 1733)
  • Page 479. La Maisonfort (de), garde-marine à Rochefort (25 janvier 1685), lieutenant au Canada (17 mars 1687), capitaine réformé (1690), enseigne de vaisseau, repassé en France (16 mars 1691)
  • Page 479. La Maisonfort Gobelin, garde-marine à Rochefort (5 avril 1613), garde pavillon (5 mai 1727), aide-major à l'Île à Vaches (2 septembre 1727), commission de capitaine (24 avril 1732), major de la Grande-Anse (1er septembre 1734), décédé, remplacé (4 novembre 1734)
  • Page 485. La Mancellière Gravé, commandant dans les concessions des sieurs Mézières et des Marches en Louisiane (16 octobre 1720)
  • Page 493. La Marque (de), lieutenant en Louisiane (31 décembre 1717), capitaine (11 février 1719), commandant à Pensacole (23 mars 1720), à l'Île aux Vaux    (1er octobre 1720), congédié et rayé (12 décembre 1725)
  • Page 497. La Martinière, conseiller à Québec (avant 1700), garde des sceaux (5 mai 1700), lieutenant général de la prévôté (1er juin 1703), premier conseiller (5 mai 1710), décédé à Québec (14 avril 1719)
  • Page 497. La Martinière, médecin à la Martinique (24 septembre 1691), décédé à la Martinique (20 avril 1716)
  • Page 499. La Martinière, enseigne en second au Canada (5 mai 1722), enseigne en pied (12 avril 1727), expectative de lieutenant (1er avril 1733), lieutenant en pied (20 mars 1734), [capitaine (1743), retiré avec 600 livres de demi-solde (15 mars 1755), décédé (27 décembre 1761), chevalier de Saint-Louis en 1751]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 135v°
  • Page 499. La Martinière (de), capitaine de milice infanterie à la Guadeloupe (25 avril 1730)
  • Page 499. La Masse, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (21 août 1710), lieutenant de milice infanterie (4 novembre 1710)
  • Page 445. Lambert ou Lambert Des Granges, aide d'artillerie à l'Île Royale (10 mai 1728), sous-lieutenant (13 avril 1734), lieutenant d'artillerie à Rochefort (1er juin 1742), à Saint-Domingue (1744), chevalier de Saint-Louis en 1744, décédé (1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 11v°
  • Page 445. Lambert, enseigne de milice infanterie à Saint-Domingue (1718)
  • Page 445. Lambert, capitaine de milice grenadiers à la Martinique (15 mai 1705)
  • Page 445. Lambert, procureur du roi à la Guadeloupe (9 juillet 1737)
  • Page 445. Lambert Micouy ou Micouin, greffier d'Amirauté à l'Île Royale (après 1710), décédé, remplacé (8 mars 1731)
  • Page 509. La Mirande (de), garde-marine à Rochefort, sous-brigadier, enseigne de vaisseau (1er janvier 1703), lieutenant de roi pour la Compagnie à Saint-Louis (1er janvier1703), rang de lieutenant de roi (4 février 1704), major au Port-de-Paix (27 octobre 1708), rang de major (1er janvier 1703), par ordre (14 septembre 1710), lieutenant de roi à Léogane (25 mars 1713), décédé à Léogane (25 avril 1714), chevalier de Saint-Louis le 13 février 1713
  • Page 517. La Messelière (de), chevalier, capitaine d'infanterie par terre, major à la Tortue (1er janvier 1701), n'a pas passé, remplacé à Port-de-Paix le 12 octobre 1701
  • Page 517. La Métairie (de), garde-marine à Toulon (31 mars 1692), enseigne à Saint-Domingue (1er septembre 1696), permis de rester garde-marine à Toulon (16 janvier 1698)
  • Page 527. La Mitonnière, capitaine de milice cavalerie à la Grenade (8 février 1735), décédé (repassant en France (août 1749)
  • Page 531. La Mollerie, enseigne au Canada (1690), lieutenant (1691), confirmé (1er mars 1693), garde-marine (1er janvier 1694), tué sur la Seine (26 juillet 1704)
  • Page 531. La Mollerie, enseigne au Canada (5 mai 1710), décédé au Canada (1715)
  • Page 537. La Montagne (de), commandant au fort Bourbon, baie du Nord ou de Nilson (16 mai 1708)
  • Page 547. La Morandière, petit enseigne au Canada, lieutenant en Louisiane (25 mai 1716), permis de servir la compagnie (30 septembre 1717), quitté et remplacé (28 septembre 1717)
  • Page 553. La Motte (de), gouverneur en l'absence de d'Ogeron à Saint-Domingue (22 novembre 1673)
  • Page 555. La Motte (de), garde-marine à Rochefort (18 décembre 1683), lieutenant au Canada (5 mars 1685), capitaine réformé (17 mars 1687)
  • Page 555. La Motte (de), lieutenant de roi à Grenade (15 mai 1712), démissionnaire en 1716, remplacé (27 avril 1716)
  • Page 555. La Motte (de), expectative d'enseigne à Saint-Domingue (27 août 1714), enseigne en pied (5 mai 1718), lieutenant (15 août 1724), retiré avec commission de capitaine (6 décembre 1729), décédé (3 août 1730)
  • Page 555. La Motte (de), expectative d'enseigne aux Îles (1er décembre 1715), enseigne en pied à la Martinique (15 mai 1716), quitté et remplacé (12 novembre 1717)
  • Page 555. La Motte (de), sous-lieutenant en Louisiane (23/27 septembre 1717), a remercié et remplacé (11 août 1718)
  • Page 557. La Motte Aigron (de), volontaire sur les vaisseaux (1677), fonction d'enseigne à Cayenne (24 mars 1681), ancien garde-marine (15 août 1681),lieutenant (15 janvier 1684), capitaine (1er juin 1689), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), par commission (26 septembre 1694), lieutenant de vaisseau (16 mars 1701), major à Cayenne (21 février 1713), lieutenant de roi (19 février 1727), chevalier de Saint-Louis le 28 juin 1718, décédé étant en congé à Marseille (1729)
  • Page 555. La Motte Beaumont (de), garde-marine à Rochefort (21 décembre 1686), 150 livres sur le Trésor royal (1er mai 1688), enseigne de vaisseau (1er janvier 1692), lieutenant de vaisseau à Saint-Domingue (1er juillet 1695), capitaine, décédé à Saint-Domingue, remplacé (1er mai 1698)
  • Page 557. La Motte Cadillac (de) , [né à Saint-Nicolas de La Grave], lieutenant dans Clairambault (1677), lieutenant au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), capitaine en pied au Canada, garde-marine (1er janvier 1694), confirmé par commission (15 avril 1694), enseigne de vaisseau, commandant au fort de Pontchartrain de 1694 jusqu'en 1710, gouverneur de Louisiane (5 mai 1710), repassé en France (11 mars 1716), révoqué avec ses appointements de 4000 livres (11 mars 1716), décédé à Paris (16 octobre 1730)
  • Page 557. La Motte Cadillac (fils), expectative d'enseigne au Canada (20 juin 1705), enseigne en pied (1706), enseigne en Louisiane (18 juin 1712), lieutenant (2 octobre 1714), à Saint-Domingue (6 septembre 1718), décédé à Saint-Domingue (23 août 1721), remplacé
  • Page 559. La Motte Le Mercier, capitaine de milice cavalerie à Saint-Domingue (4 novembre 1710)
  • Page 565. La Mustière, avocat au parlement de Paris, procureur du roi à Saint-Pierre (15 août 1739), n'a pas passé, remplacé (25 octobre 1739)
  • Page 447. Landon (de), lieutenant à la Martinique (1er aCap-Bretonoût 1714), capitaine (23 avril 1720), major (1er juillet 1726), lieutenant de roi à La Trinité (1er novembre 1727), décédé (26 mars 1733), remplacé (14 mai 1733)
  • Page 447. Landreau, enseigne de vaisseau, capitaine aux Îles (27 juillet 1682), repassé enseigne de vaisseau (7 août 1684)
  • Page 453. Landreau, bombardier à Rochefort, aide d'artillerie à Plaisance (21 juin 1710)
  • Page 13. L'Ange (baron de), chevalier, cadet à Rochefort (30 août 1731), enseigne à Saint-Domingue (11 novembre 1732), lieutenant (21 juin 1737), capitaine (25 septembre 1739), aide-major du Fort-Dauphin (20 septembre 1743), major (1er janvier 1747), brevet pour commander dans le gouvernement du Cap à l'exception du Port-de-Paix (12 septembre 1760), retiré avec une pension de 2000 livres sur le Trésor royal, à compter du 1er juillet 1762 (10 août 1762), chevalier de Saint-Louis en juin 1750. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 6v°, 8v° et FR ANOM COL D2C 1ter F° 10 (2e partie de registre)
  • Page 447. Langis, cadet au Canada (1687), enseigne (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (25 mai 1696), confirmé (1er mai 1698)
  • Page 447. Langlois, ancien garde-marine à Rochefort (11 mars 1679), rétabli à Rochefort, lieutenant aux Îles (2 mai 1685)
  • Page 447. Langlois, greffier notaire à Saint-Louis (20 novembre 1721), de l'Amirauté (?), décédé (1725), remplacé (17 octobre 1725)
  • Page 447. Langlois de Motion, enseigne à Plaisance (14 juin 1708), expectative d'enseigne à la Martinique (14 juillet 1710), n'y a pas passé
  • Page 447. Langloiserie, enseigne au Canada (5 mai 1710), a quitté (1724)
  • Page 449. Langloiserie, capitaine au Canada (17 mars 1687), garde-marine (1er janvier 1693), commission de capitaine (25 mars 1694), major de Montréal (15 avril 1694), commandant en l'absence du gouverneur (30 mai 1695), major de Québec (28 mai 1699), rang sur les capitaines (27 avril 1700), lieutenant de roi aux Trois-Rivières (1er juin 1703), décédé en Acadie (8 mai 1715), chevalier de Saint-Louis le 15 juin 1705
  • Page 449. Langot, conseiller du conseil supérieur du Cap (18 février 1720)
  • Page 581. La Noue (l'aîné), expectative d'enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), décédé à Montréal (2 avril 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 171
  • Page 579. La Noüe Pouilli (de), garde-marine à Brest (15 janvier 1693), enseigne à Cayenne (1er septembre 1696), aide-major (17 juillet 1702), quitté (1714), remplacé (6 janvier 1715)
  • Page 579. La Noüe Saint-André (de), enseigne au Canada (1691), confirmé (1er mars 1693), lieutenant réformé (1692), confirmé (1er mars 1693), lieutenant en pied (5 mai 1710), expectative de compagnie (1724), capitaine (29 mai 1725), décédé au Canada (28 mars 1731)
  • Pages 57, 579. La Noullier de Boiscler, directeur de la compagnie du Canada (1712), a apporté les paquets de Canada (1718), contrôleur au Canada (13 mai 1719), conseiller de Québec (10 février 1722), grand voyer à Québec (26 mars 1730, 10 avril 1731), garde des sceaux (21 mars 1735)
  • Page 449. Lanquetot, nouveau garde-marine à Rochefort, ancien garde-marine à Rochefort, lieutenant au Canada (1684), repassé en France
  • Page 449. Lantagnac (de), enseigne en second en Louisiane, déserté et passé chez les Anglais (novembre 1746)
  • Page 449. Lantagnac (de), cadet à Rochefort (6 février 1740), enseigne à Saint-Domingue (15 ou 20 septembre 1743), [lieutenant (1er janvier 1747), aide-major du Port-au-Prince (16 octobre 1750), retiré (25 août 1754), chevalier de Saint-Louis en 1754]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 9, 20v°, 21v°, 26
  • Page 449. Lantagnac (de), expectative d'enseigne au Canada (30 mai 1713), enseigne en pied (1er juillet 1715), lieutenant (27 avril 1716) à l'Île Royale (31 mai 1721), au Canada (15 mars 1723), expectative de compagnie (23 avril 1726), major de Montréal (1748), lieutenant de roi à Montréal (1749), [retiré avec une pension de 2000 livres (17 mars 1756), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 4 F° 123, 125, 135, FR ANOM COL D2C 59 F° 5
  • Page 449. Lantillac (de), chevalier, enseigne à Saint-Domingue (20 octobre 1703), décédé, remplacé (10 décembre 1704)
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et