Lettres Do-Du

Code de communication COL D2 C 4
  • F° 52v°. Dolabaratz, enseigne à l'Île Royale, lieutenant aux Îles du Vent (15 janvier 1757), [rang de capitaine, à la Guadeloupe, commission de 1765, 400 livres de traitement en attendant décision (1768), chevalier de Saint-Louis le 12 mars 1776.] Voir aussi COL D2 C 1ter F° 32v°
  • F° 195. Dolabaratz, capitaine de brûlot à l'Île Royale (1er avril 1748), capitaine de port (1er avril 1750), retiré avec 500 livres de pension sur la Marine et 300 livres sur les Invalides (15 mars 1758), chevalier de Saint-Louis le 18 mars 1758
  • F° 195. Dolabaratz (fils), enseigne de port à l'Île Royale (10 juillet 1753), enseigne de port à Brest
  • F° 234v°. Doriocourt (l'aîné), lieutenant au bataillon de Saint-Dizier (1743), lieutenant (28 décembre 1745), porte-drapeau au régiment des grenadiers de Daulan (30 avril 1748), lieutenant des grenadiers au bataillon de Saint-Dizier (10 mars 1750), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771. Voir aussi COL D2 C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 114. Dort, ingénieur avec rang et ancienneté de lieutenant en Guyane (1er août 1764)
  • F° 57. Dorzol, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1747), a quitté
  • F° 231. Douin de La Motte, lieutenant en Louisiane (1er janvier 1758), [resté à la Martinique où il était tombé malade en se rendant en Louisiane (1759), destiné à servir aux Îles (1er juillet 1759), parti pour le Mississipi (1760), capitaine à Saint-Domingue (20 avril 1762)]. Voir aussi COL D2 C 59 F° 22v° (2e partie de registre), COL D2 C 1ter F° 34 et COL D2 C 1ter F° 30 (2e partie de registre)
  • F° 194v°. Doumet , [lieutenant au régiment de la Roche-Aimon (15 octobre 1746), réformé (1748)], sous-ingénieur à l'Île Royale (15 mars 1756), ingénieur lieutenant réformé (1er avril 1758), destiné à passer à la Martinique (29 mars 1760), [destiné à passer sur l'escadre de Beaussier (1er septembre 1762), major de l'Île de Gorée (1er avril 1763), rappelé en France (1er octobre 1765), nommé de nouveau major à l'Île de Gorée (27 mai 1768), place supprimée (1772), lieutenant-colonel (27 mai 1774), major du Petit-Goave (22 mai 1775), rang de lieutenant de roi (13 avril 1780), lieutenant de roi des Cayes (10 juin 1780), commandant particulier à Port-au-Prince (18 janvier 1784), brevet de colonel (14 juillet 1785), a obtenu sa retraite avec une pension de 2000 livres (4 avril 1789), chevalier de Saint-Louis le 18 août 1772]. Voir aussiCOL D2 C 16 F° 22v°, COL D2 C 127 F° 69, COL D2 C 122 F° 32, COL D2 C 1ter F° 14 et COL D2 C 94 F° 17v°, 26v°, 51
  • F° 174v°. Douville, enseigne en second au Canada (1755), décédé (1er mai 1756)
  • F° 176. Douville, enseigne en second au Canada (1757)
  • F° 107. Dreux Constant (Antoine), [né en 1724 à Versailles, cadet dans la compagnie franche (1er janvier 1743), incorporé dans le régiment de Grassin (1744), lieutenant réformé (13 novembre 1747), lieutenant en second (1747), réformé (1749)], lieutenant en second des grenadiers de France (1er août 1749), lieutenant à Cayenne (1er octobre 1750), capitaine en second de la compagnie d'ouvriers à la Guyane (1er août 1764), [capitaine dans les troupes nationales (1er octobre 1765), retraite avec 600 livres de pension sur les fonds des Colonies (14 janvier 1769), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1773]. Voir aussi COL D2 C 172 page 14
  • F° 22v°, 173. Drouët de Surville, enseigne en second au Canada (15 avril 1750), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753), capitaine (23 mai 1759), décédé (20 décembre 1761). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 29 (2e partie de registre)
  • F° 163, 173v°. Drouillon, enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en second au Canada (1752), enseigne en pied (1755), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33v°
  • F° 163. Drouilly, enseigne en second au Canada (1750), enseigne en pied (1756), [retraite sans pension (16 juillet 1763), chevalier de Saint-Louis le 16 août 1763]. Voir aussi COL D2 C 59 F°41
  • F° 192. Drucour, chevalier, garde-marine (1719), enseigne de vaisseau (1731), lieutenant de vaisseau (1741), lieutenant des gardes de la Marine (1743), capitaine de vaisseau (17 mai 1751), gouverneur de l'Île Royale (1er février 1754), rentré au service de la Marine (1er janvier 1759), chevalier de Saint-Louis le 14 mars 1749
  • F° 230. Du Barry, lieutenant en second au régiment des Cantabres (10 juin 1743), lieutenant (9 décembre 1745), réformé avec 150 livres de pension (1749), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), aide-major de La Mobile avec commission de capitaine (1erjuillet 1759), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770. Voir aussi COL D2 C 59 F° 6 (2e partie de registre)
  • F° 15v°, 21v°. Du Barry (Guillaume), comte  , lieutenant à Saint-Domingue (1er février 1753), capitaine (1er mai 1758), «mauvais sujet» renvoyé du service (1758), pension de 3000 livres sur les Colonies (1771), chevalier de Saint-Louis en 1771. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 53, 58. Du Belloy, chevalier, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er mars 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [renvoyé]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 33
  • F° 201, 206. Du Blaizel de La Cloye, volontaire dans le régiment Royal Étranger, enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), a quitté (1758)
  • F° 14. Du Bocage, lieutenant au régiment de Lyonnais, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751), chevalier de Saint-Louis le 17 août 1761. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 26
  • F° 58v°. Du Bochet, cadet à Rochefort (1755), enseigne (1erjuin 1757), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 34 et 42v°
  • F° 2. Dubois de La Motte, comte, garde-marine (1698), enseigne de vaisseau (1709), lieutenant (1727), capitaine (1738), chef d'escadre (1751), gouverneur et lieutenant général des Îles sous le Vent (1er janvier 1751), repassé en France (1753) et a repris son service dans la Marine, chevalier de Saint-Louis en 1751
  • F° 26. Dubois de Montfort, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er décembre 1745), décédé (décembre 1747)
  • F° 97v°, 201v°, 205v°, 210, 211v°. Du Bois Berthelot, cadet à l'Île Royale (1er avril 1744), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754),    capitaine dans les troupes nationales à la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 100, 208. Du Bois Berthelot, chevalier, [né en 1741 à l'Île Royale], cadet à l'Île Royale (1er janvier 1753), enseigne en second (15 mars 1756), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [capitaine dans les troupes des colonies (9 avril 1772), capitaine de dragons dans les milices, chevalier de Saint-Louis le 19 novembre 1779]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 23
  • F° 207v°, 212v°. Du Boisberthelot Lanrivain ou Lanrivin de Boisberthelot, enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), a quitté (6 septembre 1760)
  • F° 207v°, 212v°. Du Boisberthelot de Peliné, enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (1er mai 1757), retraite sans pension (1er mai 1764)
  • F° 202, 206v°. Du Boisberthelot de Penane, né en 1732 à Louisbourg, cadet à l'Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), passé à Saint-Domingue, incorporé dans le régiment de Bourbonnais (1762), réformé avec 300 livres de traitement (1763)
  • F° 172v°. Dubosc, enseigne en second au Canada (1748), retiré (20 février 1750)
  • F° 46, 52. Du Boulet de La Broue , lieutenant en second au régiment de Picardie (2 juillet 1743),[ lieutenant en pied (14 décembre 1743), réformé (1749)], lieutenant aux Îles (15 février 1753), capitaine (15 janvier 1757), [réformé (1763), capitaine de milices à la Martinique au quartier du Mouillage (10 décembre 1765), major (24 mai 1771), commandant des milices du quartier du Mouillage (1er juin 1774). chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 23, COL D2 C 90 F° 79, 79v°, 81
  • F° 43. Dubuisson, médecin du roi à la Martinique (1er octobre 1749). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52v°
  • F° 156. Du Buron, enseigne en second au Canada, enseigne en pied (1726), lieutenant réformé (1741)
  • F° 195. Ducasse, chirurgien du Port-Dauphin (Île Royale), supprimé en avril 1759
  • F° 200v°, 210. Du Caubet, cadet à l'aiguillette, enseigne en second à l'Île Royale (1er mai 1743), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), décédé (15 avril 1754)
  • F° 202, 206v°, 211. Du Chambon (Ferdinand), enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), passé à Saint-Domingue
  • F° 175. Du Chesnay, enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1759). Voir aussi COL D2 C 59 F°43v°
  • F° 229v°. Du Coderc, enseigne en second en Louisiane (8 septembre 1733), enseigne en pied (1er octobre 1740), lieutenant (1er juin 1746). Voir aussi COL D2 C 59 F° 21 (2e partie de registre)
  • F° 22, 27. Du Fanget, cadet à Rochefort (1748), enseigne en pied à Saint-Domingue (16 octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), [capitaine (1758), décédé «chez lui» en Béarn.] Voir aussi COL D2 C 1ter F° 29 (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 112. Dufay, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne, lieutenant (1er avril 1753), lieutenant à la suite des Troupes nationales (1er août 1764), décédé à Cayenne (25 avril 1765)
  • F° 230. Dufossat ou Du Fossat, chevalier, lieutenant au régiment de Belzunce (1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 12v° (2e partie de registre)
  • F° 107. Dufour, lieutenant de la compagnie d'ouvriers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 113. Dufour (le cadet), sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 196v°. Dufresne, capitaine au régiment de Lowendal (20 mai 1748), capitaine à l'Île Royale (15 avril 1750), passé à Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis en 1757
  • F° 109. Dugrès, chevalier, [né à Castres en 1702, sous-lieutenant (1747)], capitaine à la suite des troupes nationales à Cayenne (1er août 1764), [capitaine en pied (21 avril 1767), aide-major du Fort-Dauphin à Saint-Domingue (16 avril 1769), major (29 juillet 1774-1er mai 1775), commandant particulier au Cap (Saint-Domingue) (18 janvier 1784), lieutenant de roi au Cap (24 octobre 1777), lieutenant-colonel au Cap (27 février 1784), commandant particulier (18 janvier 1784), décédé (19 novembre 1785), chevalier de Saint-Louis le 1er mai 1775]. Voir aussi FR ANOM COL 122 F° 32v°, COL D2 C 94 F° 31v°BIS, 38BIS, 39BIS
  • F° 43. Du Jarric de La Garde, médecin du roi à la Guadeloupe (1er novembre 1755). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52v°
  • F° 201v°, 205v°, 211. Du Lesché, a servi au régiment de La Marck, enseigne en second à l'Île Royale (1er juin 1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), retiré
  • F° 125v°, 136v°. Dumas (Jean Daniel), capitaine au régiment de Condé, capitaine au Canada (1750), major de Québec (1757), major général inspecteur (1er janvier 1759), commandant le quartier du Sud à Saint-Domingue (1er avril 1765), commandant général des îles de France et Bourbon (1er août 1766), brigadier des armées du roi (29 février 1768), ordre pour son retour (3 juillet 1768), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi COL D2 C 59 F°7, 10, COL D2 C 94 F° 10 et COL D2 C 181 page 3
  • F° 15. Dumirat ou Du Mirat, lieutenant en France, capitaine à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 53, 58v°. Dumont, a servi au Canada, enseigne (1er avril 1753), lieutenant (20 novembre 1757), [capitaine aide-major, au dépôt de l'Île de Ré.] Voir aussi COL D2 C 1ter F° 33v°
  • F° 97v°. Dumont de Châteaufort, [né en 1720 à Signeville en Bassigny, garde du corps du roi (21 décembre 1744), lieutenant dans la Légion de Hainault (1er avril 1759)], capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [retraite avec 600 livres de pension sur les Colonies (12 mars 1772), chevalier de Saint-Louis le 22 juin 1771]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 13v°
  • F° 70v°. Dunezat (le cadet), cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (15 mars 1752), lieutenant (15 mars 1757)
  • F° 73v°. Dunezat Saint-Michel, enseigne à Cayenne (28 novembre 1754)
  • F° 64v°, 65. Dunezat, garde-marine (1713), enseigne à Cayenne (1720), lieutenant (1724), capitaine (10 mai 1728), major (1er décembre 1741), lieutenant de roi (15 mars 1752), chevalier de Saint-Louis en septembre 1746
  • F° 45v°. Du Parc Dufaÿ, capitaine des grenadiers royaux, capitaine aux Îles (1er octobre 1750), décédé (20 octobre 1751)
  • F° 111. Du Parc Vassel, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 73v°, 112. Dupas, cadet à Rochefort, enseigne à Cayenne (1er avril 1758), lieutenant à la suite des troupes nationales à Cayenne (1er août 1764), décédé (17 octobre 1772)
  • F° 14v°, 20. Du Perray Soumart, cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (26 septembre 1739), lieutenant (8 août 1744), capitaine (1er janvier 1753). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 26v° (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 21. Dupin, chevalier, lieutenant du régiment de Vermandois, à Saint-Domingue (1er octobre 1750), capitaine (25 août 1754). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 27 (2e partie de registre)
  • F° 201v°, 206v°, 211. Duplessis Faber, cadet (1738), enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757), retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 235. Duplessis de La Hauterie, lieutenant au bataillon de milices de Blois, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), retiré (1er février 1754)
  • F° 46, 51v°. Dupont de Touron, lieutenant dans le bataillon de Limoges (1746), [lieutenant dans le régiment de Custine (1747)], lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), capitaine (15 janvier 1757), chevalier de Saint-Louis le 2 mai 1763. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 23
  • F° 113. Dupont Du Chambon, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), placé à l'École militaire
  • F° 97v°, 197v°, 201v°, 205v°, 211. Dupont Du Chambon Dumaine, [né en 1728 à l'Île Royale], cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1739), fait les fonctions de garçon-major par ordre de M. de La Jonquière (14 août 1748), enseigne en second (1er mars 1749), enseigne en pied (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1755), capitaine (1er avril 1760), capitaine dans les troupes nationales à la Guyane (1er mai 1764, 1er octobre 1765), [major (9 décembre 1776), retraite avec 1200 livres de pension (21 mai 1785), chevalier de Saint-Louis le 4 août 1773]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 13
  • F° 46, 52, 58. Du Ponteil, lieutenant au bataillon de Saint-Maixent, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine en Guadeloupe (15 janvier 1757). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 23
  • F° 202, 206v°, 211v°. Du Portal ou Du Portail, enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), retraite de 400 livres sur le fonds des Colonies (1er mai 1764)
  • F° 40. Du Poyet, enseigne aux Îles (20 septembre 1729), lieutenant (14 mai 1733), aide-major de La Trinité (1er juillet 1738), aide-major du Cul-de-Sac (1740), capitaine (1er juillet 1742), décédé (juin 1748)
  • F° 59. Dupré de Mozé, cadet à Rochefort (1757), enseigne (25 août 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43
  • F° 10v°, 25. Durand de Saint-Romes, mousquetaire pendant 7 ans, sous-ingénieur, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er octobre 1747), ingénieur et capitaine réformé (12 septembre 1753), ingénieur en chef (24 mars 1758), nouveau brevet d'ingénieur (14 mai 1767), colonel (4 décembre 1774), retraite avec 1000 livres de pension sur les fonds de Saint-Domingue (18 décembre 1772), chevalier de Saint-Louis le 15 septembre 1755. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18 (2e partie de registre) et COL D2 C 94 F° 164
  • F° 121. Duquesne, marquis, garde-marine (1714), enseigne de vaisseau (1727), aide-major de la Marine (1735), lieutenant de vaisseau (1741), major de la Marine (1746), capitaine de vaisseau (1749), gouverneur général de la Nouvelle-France au Canada (1752), repassé en France (1755), chevalier de Saint-Louis en 1738
  • F° 234v°. Durou, lieutenant au bataillon de Saint-Sever, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé à l'Île aux Chats (22 avril 1757)
  • F° 164, 174v°. Du Sablé (cadet), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), passé à Saint-Domingue (1758), renvoyé du service (janvier 1759). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 46v°
  • F° 176v°. Du Sablé (Marcellin), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760). Voir aussi COL D2 C 59 F° 44v°
  • F° 234v°. Dusseau, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 28. Du Tertre, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), décédé (juillet 1755)
  • F° 225. Du Tillet, lieutenant dans le régiment de Foix (1747), capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi COL D2 C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°, 238v°. Du Tisnez (l'aîné), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 24v°, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 239. Du Tisnez (le cadet), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 44, 58v°. Du Torpt, [né le 27 novembre 1734], cadet-gentilhomme à Rochefort (12 juin 1752), enseigne d'infanterie à la Martinique (15 janvier 1757), lieutenant de la deuxième compagnie de canonniers et bombardiers aux Îles du Vent (20 novembre 1757), [chargé du commandement d'un détachement d'infanterie envoyé à la Grenade (27 juin 1758), réformé (25 mars 1763), pension de retraite de 285 livres]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 20, COL D2 C 216 page 20 (2e matricule)
  • F° 195v°. Du Trac, enseigne de la compagnie de canonniers et bombardiers à l'Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied de la première compagnie (1758), lieutenant des canonniers et bombardiers à Saint-Domingue (16 avril 1762), décédé à Saint-Domingue. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 21BIS (2e partie de registre)
  • F° 28v°. Du Tréhan, cadet à Rochefort (3 août 1752), enseigne à Saint-Domingue (15 octobre 1756), ordre de retraite (5 mai 1761). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 107v°. Duval, lieutenant «pour commander les contrebandiers envoyés en Guyane» (1er août 1764)
  • F° 239. Du Verger Soubadon (l'aîné), enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33v° (2e partie de registre)
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. Duverger de Saint-Blin, enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1753), lieutenant (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32v°
  • F° 22, 27. Du Villars, lieutenant du régiment Royal Infanterie, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754)
  • F° 196. Duvivier (l'aîné), garde-marine (1718), enseigne d'une compagnie d'Infanterie à l'Île Royale (1719), lieutenant (25 mars 1730), brevet d'aide-major et commission de capitaine (16 juin 1732), a abandonné (janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en avril 1745. Voir aussi COL D2 C 60 F° 15, 18v°, 19
  • F° 143v°, 147. Duvivier, enseigne en second au Canada (1732), enseigne en pied (1734), capitaine réformé (1756), retiré (17 mars 1756). Voir aussi COL D2 C 59 F° 63v°
  • F° 201. Duvivier de Vannes, chevalier, a servi dans la gendarmerie et dans Royal-Vaisseaux, lieutenant à l'Île Royale (15 avril 1750), capitaine (30 avril 1764), retraite avec 600 livres de pension sur les Colonies (30 juin 1764), chevalier de Saint-Louis le 22 juin 1770
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et