Lettres E-F

Code de communication COL D2 C 4
  • F° 40v°, 49. Élevemont (d'), garde-marine (19 juin 1734), aide d'artillerie (1er mai 1741), sous-lieutenant (1er juin 1742), capitaine (1er janvier 1747), aide-major de la Grenade (1er septembre 1748), a quitté le service
  • F° 239. Énould de Livaudais, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 34 (2e partie de registre)
  • F° 44. Espinassy (d'), lieutenant de la compagnie de canonniers et bombardiers aux Îles (25 août 1750), commission de capitaine (15 janvier 1757), enseigne de port à Toulon en 1757
  • F° 133v°. Espinassy (d'), lieutenant d'artillerie en France, enseigne en pied de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), a donné sa démission. Voir aussi COL D2 C 59 F° 19
  • F° 206, 211. Eurry, cadet à l'aiguillette, enseigne en second à l'Île Royale (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er mai 1751)
  • F° 97, 197, 200v°, 205v°, 210, 216. Eury de Laperelle ou La Perrelle (fils), cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1er septembre 1737), expectative d'enseigne en second (1er avril 1744), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er juin 1759), capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764)
  • F° 193v°. Eurry de La Perrelle, enseigne à l'Île Royale (1708), lieutenant (1714), capitaine (1730), major à Louisbourg (1741), retiré après 40 ans de services avec pension de 1000 livres sur le Trésor royal (1er janvier 1747), chevalier de Saint-Louis en 1736
  • F° 136v°. Eyma (d'), capitaine au régiment de Bourbon, capitaine en Canada (1750), a abandonné en 1752
  • F° 11v°. Faisat, médecin du roi à Saint-Domingue (15 août 1750), a abandonné
  • F° 11v°. Farcit, chirurgien-major au Port-au-Prince (1er mai 1754). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°. Faremont, lieutenant de grenadiers au régiment de Soissonnais pendant 11 ans, enseigne en pied en Louisiane (1er mars 1758), destiné pour Saint-Domingue (1er octobre 1758), renvoyé du service pour tapage fait à Brest avant son départ. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 46v° (2e partie de registre)
  • F° 239. Fazende, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), enseigne en pied (1er octobre 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 35, 43 (2e partie de registre)
  • F° 111. Fauve, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 111v°. Favard, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 131. Felx, chirurgien-major au Canada (s.d.). Voir aussi COL D2 C 59 F° 72v°
  • F° 43. Fenéteau, arpenteur royal à la Guadeloupe (brevet du 15 juillet 1753). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52v°
  • F° 104. Fer (de), lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 52v°,173. Ferez Du Buron, expectative d'enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), lieutenant à la Martinique (1er avril 1753) , [capitaine (1er juillet 1759), décédé (novembre 1759).] Voir aussi COL D2 C 1ter F° 23v°, 32v° et COL D2 C 77 F° 5
  • F° 103, 207v°, 212v°. Fermanel ou Formanel, [né en 1733 à Groslay en Normandie], enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (1er octobre 1765), retiré avec le brevet de capitaine (1er juillet 1774)]
  • F° 235v°, 238v°. Ferrand, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754). Voir aussi COL D2 C 59 F° 31v° (2e partie de registre)
  • F° 42. Ferréol Leyritz, [né le 28 août 1726 à la Basse-Pointe, ingénieur volontaire à Thionville (2 avril 1749), [lieutenant sous-ingénieur à la Martinique (1er avril 1750), ingénieur (15 septembre 1755)], capitaine (20 novembre 1757), commandant major confirmé de la Basse-Pointe (6 avril 1778), capitaine commandant (1er janvier 1784)]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 14 et COL D2 C 72 page 446
  • F° 59. Filassier de Saint-Germain, cadet à Rochefort (15 juillet 1757), enseigne en pied aux Îles du Vent (25 août 1758), [réformé avec pension (1763), lieutenant de milices du quartier du Petit Cul-de-Sac (10 décembre 1765), capitaine par commission (12 janvier 1775), capitaine des volontaires Blancs par commission (25 octobre 1778), capitaine d'artillerie par brevet (11 février 1779), major à la suite du quartier du Petit Cul-de-Sac (26 juillet 1782), passé à une compagnie de dragons (1er janvier 1786), commandant des milices de la paroisse du Petit Cul-de-Sac (1787)]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43v°
  • F° 15v°, 21v°, 27v°. Fitz Patrice, lieutenant des grenadiers royaux, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine (1er mai 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 229v°, 233v°. Fleuriau , expectative de lieutenant en Louisiane (1er janvier 1748), lieutenant en pied (11 juin 1750), capitaine (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 13 (2e partie de registre)
  • F° 73v°, 111v°. Folio Des Roses (François), enseigne à Cayenne (1er février 1754), lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764), décédé (29 mai 1775). Voir aussi COL D2 C 127 F° 24v°
  • F° 70v°, 73, 75, 111v°. Folio Des Roses (l'aîné), cadet à Rochefort, expectative d'enseigne à Cayenne (5 août 1749), enseigne en pied (15 mars 1752), lieutenant (15 août 1757), lieutenant à la suite des troupes nationales (1er août 1764). Voir aussi COL D2 C 127 F° 24v°
  • F° 107v°. Fontaine, capitaine «pour commander les contrebandiers envoyés en Guyane» (1er août 1764)
  • F° 112. Fontenay (de), servait en France depuis 1755, enseigne en second au Canada (1759), lieutenant à la suite des Troupes nationales avec rang d'aide-major (1er août 1764). Voir aussi COL D2 C 59 F°55
  • F° 223v°. Fontenette, médecin du roi à La Nouvelle-Orléans (1er juillet 1748), conseiller au conseil supérieur de la Louisiane (1757), révoqué par ordre du 1er août 1759, décédé la même année à La Havane en repassant en France. Voir aussi COL D2 C 59 F° 56 (2e partie de registre)
  • F° 12v°, 14v°, 25. Fontenelle (de), lieutenant réformé aux Îles du Vent (1er mars 1745), capitaine en pied (1er janvier 1753), commandant de l'ancienne compagnie des canonniers (16 août 1755), capitaine de la première compagnie (24 mars 1758), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 22
  • F° 235. Fontenelle (de), lieutenant de grenadiers du bataillon de Poitiers (1747), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 24v°, 31 (2e partie de registre)
  • F° 164v°, 236. Foubert, enseigne en pied au Canada (1er mai 1758), en Louisiane (1er octobre 1758), renvoyé du service    , commandant de la Marine à Brest (19 mars 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 42v° (1ère partie de registre), 32 (2e partie de registre)
  • F° 12v°. Fourcroy (de), caporal des cadets, enseigne (8 août 1744), lieutenant des canonniers à Saint-Domingue (14 novembre 1746), retiré
  • F° 230. Fourcroy (de), lieutenant au régiment d'Orléans infanterie, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), a quitté et repassé en France (1758). Voir aussi COL D2 C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 150. Fournerie de Vezou, lieutenant au Canada (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32v°
  • F° 28. Fournier, cadet à Rochefort (1750), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 58v°. Fourray, cadet à Rochefort (1753), enseigne avec rang d'ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43
  • F° 74. Fraissinet de Castelnau, enseigne à Cayenne (s.d.)
  • F° 105. Francoul (de), capitaine de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764)
  • F° 216. Fresney (de), expectative d'enseigne en second à l'Île Royale (20 juin 1751), a quitté
  • F° 6v°. Fresne (de), capitaine de grenadiers au régiment de Bourbon, commandant les recrues des Colonies à l'Île de Ré (25 mai 1750), major des troupes dans le gouvernement nord de Saint-Domingue (1er avril 1752), décédé (14 août 1753)
  • F° 9. Froger de La Rigaudière, premier sergent des cadets, aide-major du Port-de-Paix (1er septembre 1748), commission de capitaine (1er septembre 1748), brevet de lieutenant de roi au Port-de-Paix (23 mars 1763), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1758. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 15 (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 109. Frossard, lieutenant du régiment de La Morlière, enseigne à Cayenne (1er octobre 1750), lieutenant (1er avril 1753), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764), chevalier de Saint-Louis le 24 décembre 1773
  • F° 7, 14. Frotier de La Messelière, capitaine au régiment de Normandie, capitaine à Saint-Domingue (1751), major du Cap (1er mai 1758), retiré avec pension de 1000 livres sur les fonds des Colonies (1er avril 1762). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 10v° (2e partie de registre)
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et