Lettres Ca-Cl

Code de communication COL D2 C 4
  • F° 136. Cabanac (de), enseigne (1726), lieutenant (1738), capitaine (1744), retiré le avec 540 livres de demi-solde (1er janvier 1758), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1758]
  • F° 230v°. Cabaret d'Etrepy, lieutenant en Louisiane (1er février 1754), capitaine (1er octobre 1762), chevalier de Saint-Louis le 15 août 1771. Voir aussi COL D2 C 59 F° 14, 22 (2e partie de registre)
  • F° 102v°. Came de Ricard, cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1er février 1758), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [sous-lieutenant à la suite (1er octobre 1765), sous-lieutenant en pied (29 avril 1768), décédé à la Bastide en Gascogne (28 mars 1776)]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 32
  • F° 100v°, 207v°, 212v°. Came de Saint-Aigne, cadet à l'Île Royale (1er avril 1754), enseigne en second (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant des troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 91, 197, 200v°, 205, 210. Came de Saint-Aigne, cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1er juin 1737), enseigne en second (1er avril 1744), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er mai 1757), major des troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), décédé (1765), chevalier de Saint-Louis en 1760
  • F° 108v°. Campagne (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 239. Capdevielle, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), a quitté et repassé en France
  • F° 38v°. Capony (de), baron, lieutenant à l'école militaire, major au Fort-Royal (20 novembre 1757), chevalier de Saint-Louis le 10 mars 1758. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 8
  • F° 42. Cardon, sous-ingénieur à la Guadeloupe (1er novembre 1755), lieutenant réformé (1er novembre 1755), ingénieur et capitaine réformé, au service des colonies, ordre du 1er décembre 1762. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 14
  • F° 100, 207v°, 212v°. Carrerot, cadet à l'Île Royale (27 mai 1752), enseigne en second (1er avril 1755), enseigne en pied (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [décédé (1770)]
  • F° 201. Carvoisin (de), lieutenant d'infanterie en France, lieutenant à l'Île Royale (1er juillet 1752), tué dans le combat que le vaisseau le Marquis de Marigny a soutenu contre une frégate anglaise le 2 novembre 1762
  • F° 113. Cassier, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 22v°, 53. Castet (de), cadet à Rochefort (1750), lieutenant en France, lieutenant à Saint-Domingue (15 juillet 1756), passé à la Guadeloupe (25 août 1758), commission pour tenir rang de capitaine d'infanterie dans les colonies (30 juin 1766), retraité avec 300 livres de pension (1er juillet 1766). Voir aussi COL D2 C 1ter paqe 33
  • F° 207, 212. Catalogne ou Catalougne, enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), prisonnier capitulation de Montréal
  • F° 205. Caubet, cadet à l'aiguillette, enseigne en second à l'Île Royale (1er mai 1743), enseigne en pied (1er janvier 1747), lieutenant (15 avril 1750)
  • F° 14. Caulière (de), baron, officier dans le régiment de Hussards, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750)
  • F° 231. Caupin, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon d'Abbeville, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er février 1754)
  • F° 33. Caylus (de), marquis, capitaine de vaisseau (20 mars 1727), gouverneur et lieutenant général des Îles du Vent (octobre 1744), chef d'escadre (1er mars 1746), décédé (12 mai 1750)
  • F° 149v°, 161v°, 171. Céloron (fils), expectative d'enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (1er mai 1749), lieutenant (15 mars 1755), capitaine (1er février 1760), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue, chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi COL D2 C 59 F° 31
  • F° 163v°, 173v°. Céloron (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1751), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er février 1760). Voir aussi COL D2 C 59 F° 34v°
  • F° 176. Céry (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760), lieutenant dans la Légion de Saint-Domingue. Voir aussi COL D2 C 59 F° 44v°
  • F° 28v°. Chabanon (de), cadet à Rochefort (15 mars 1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 45 (2e partie de registre)
  • F° 225v°. Chabert, lieutenant dans le régiment Royal Infanterie, capitaine en Louisiane (1er juillet 1751), chevalier de Saint-Louis le 4 mars 1776. Voir aussi COL D2 C 59 F° 11v° (2e partie de registre)
  • F° 201. Chabot (de), lieutenant dans le régiment de Navarre, lieutenant à l'Île Royale (15 avril 1750), a abandonné (1757)
  • F° 197, 201. Chabot de Brion, lieutenant dans le bataillon de Saumur, lieutenant à l'Île Royale (15 avril 1750), capitaine (15 mars 1756), passé à Saint-Domingue
  • F° 230. Chabrillard, lieutenant réformé en France, lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), capitaine (1er janvier 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 13v°, 21 (2e partie de registre)
  • F° 58. Chais (de) [Chaix], a servi dans le régiment de Lowendal, enseigne aux Îles (1er juillet 1751), n'a jamais paru à la Martinique ni à Rochefort. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 42
  • F° 12v°, 21v°, 26v°. Champgueffier (de), cadet à Rochefort, enseigne (1748), lieutenant (1753), capitaine en second de la deuxième compagnie des canonniers et bombardiers aux Îles sous le Vent (24 mars 1758), décédé (1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 69. Chantraine (de), chevalier, a servi en France, capitaine réformé à Cayenne (décembre 1742), retiré avec la demi-solde de 360 livres (1er octobre 1746)
  • F° 67v°, 70, 72v°. Charanville (de), sergent des cadets, expectative de lieutenant à Cayenne (août 1746), lieutenant (15 mars 1752), capitaine (1er février 1754), décédé (19 mars 1764)
  • F° 9v°, 15, 21v°, 26. Charrite ou Charitte (de), chevalier, cadet à Rochefort, enseigne (1750), lieutenant (1754), capitaine (1756), aide-major du Cap (1er avril 1758), major du Cap (1762), chevalier de Saint-Louis en 1771. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 11 et 15v° (2e partie de registre)
  • F° 10v°. Charlevoix de Villers, a travaillé au bureau du Dépôt à Paris (1744), sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er juillet 1746), lieutenant réformé (12 septembre 1753), ingénieur (24 mars 1758), capitaine réformé (24 mars 1758), n'a pas été conservé lors de l'arrangement du 14 mai 1767, chevalier de Saint-Louis le 7 mai 1778
  • F° 164v°, 206v°, 211v°. Charly (de), enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), passé au Canada (1er février 1758), aide-major des troupes avec rang de lieutenant à Montréal (1er janvier 1759), major des troupes à Gorée (1er octobre 1765), décédé à Gorée (8 janvier 1768), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi COL D2 C 59 F° 8, COL D2 C 127 F° 69
  • F° 46, 51v°, 57. Charmoy (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1746), lieutenant (25 août 1750), capitaine (1er janvier 1753), décédé (27 décembre 1757)
  • F° 51v°. Chassenay, lieutenant dans le régiment de la Marine, lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), décédé (8 novembre 1753)
  • F° 206v°, 211v°. Chassin de Thierry, enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), décédé (17 juillet 1758)
  • F° 67v°, 70. Chassy (de), sergent des cadets, lieutenant chargé du détail de l'artillerie à Cayenne (1er avril 1745), capitaine (1er avril 1753), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 3. Chastenoye (de), lieutenant (1696), capitaine (1698), major (1713), lieutenant de roi (1717), gouverneur du Cap (7 septembre 1732), lieutenant de roi au gouvernement général des Îles sous le Vent (1er juin 1737), retiré avec 6000 livres de pension et un brevet qui lui conserve les honneurs de lieutenant de roi au gouvernement général des Îles (1er novembre 1749), décédé (16 janvier 1759)
  • F° 3. Chastenoye (de) (fils), marquis, enseigne (1720), lieutenant (1724), capitaine (1726), major (8 mai 1730), lieutenant de roi au Fort-Dauphin (15 janvier 1740), gouverneur de l'île de la Tortue et du Cap (1er septembre 1749), lieutenant de roi au gouvernement général des Îles sous le vent (1er mai 1758), 3000 livres de pension de réforme argent des Îles et 3000 livres sur le Trésor royal (26 mars 1763), chevalier de Saint-Louis en 1739. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 3 (2e partie de registre)
  • F° 236. Châteaubodeau (de), enseigne en pied en Louisiane (1er avril 1758). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32 (2e partie de registre)
  • F° 58v°. Châteaubrun, cadet à Rochefort (1753), enseigne à la Guadeloupe (15 janvier 1757), [condamné par jugement du conseil de guerre tenu à la Martinique (15 janvier 1761), gardé en prison pendant un an, ordre du roi (9 septembre 1762)]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 42v° et COL D2 C 77 F° 5, F° 7
  • F° 230. Chaumont de Jean, lieutenant au régiment de Poitou, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), passé à la Martinique
  • F° 109v°. Chauvigny (de), capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 111. Chauvin, enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1762), lieutenant à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764). Voir aussi COL D2 C 59 F° 46v° (2e partie de registre)
  • F° 42. Cherbonnière, sous-ingénieur aux Îles (18 janvier 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 14
  • F° 11v°. Chevalier, médecin du roi à Léogane, 1800 livres d'appointements, retiré en 1749
  • F° 131v°. Chomel, médecin du roi au Canada (1757), décédé (mars 1758)
  • F° 11v°. Clairin Des Lauriers, chirurgien-major à Saint-Domingue, retiré avec 500 livres de pension sur les Invalides (7 mai 1751)
  • F° 175v°. Clapiers (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 52
  • F° 176. Clapiers, enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 44
  • F° 100v°. Clément (de), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), «n'a pas passé à la Guyanne, sa place est vacante»
  • F° 22, 27v°. Clervaulx de Saint-Christophe, sous-lieutenant du régiment de Picardie, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 98. Cléry (Nicolas de), capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 231. Clouet (de), chevalier, a servi 14 ans dans le régiment d'Egmont Dragons, lieutenant d'infanterie en Louisiane (20 février 1758). Voir aussi COL D2 C 59 F° 22 (2e partie de registre) et FR ANOM COL D2 C3 F° 106v°
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et