Lettres Le-Lu

Code de communication zone générique = FM, zone cote = D/2C/4
Cote de référenceFR ANOM COL D2C 4
Référence Internetark:/61561/tu245lnghh
  • F° 235. Le Blanc, lieutenant au bataillon de Rodez, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 149v°, 161v°, 171v°. Le Borgne, enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1749), lieutenant (1er avril 1753), capitaine (1er janvier 1759), pension de 200 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24v°
  • F° 163v°, 174. Le Borgne, [chevalier, né vers 1718 à Loudéac en Bretagne, soldat au régiment de Marsan Infanterie (avril 1743), rejoint son frère au Canada, avec des lettres de cadet (1750)], enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1er mai 1757), pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), passé à Gorée dans les Volontaires d'Afrique (1er octobre 1765), lieutenant, décédé à Gorée (9 décembre 1766). Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 72 et FR ANOM COL D2C 59 F° 41v°
  • F° 206, 235v°. Le Brun (le cadet), lieutenant en second au régiment d'Alsace, enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), passé en Louisiane (1er avril 1755), lieutenant (1er juillet 1759), capitaine dans la Légion de l'Île de France. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 201. Le Brun (l'aîné), lieutenant dans le régiment d'Alsace, lieutenant à l'Île Royale (15 avril 1750), décédé (1752)
  • F° 113. Le Cordier de Malherbière, sous-lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 109. Le Couturier de Lamotte, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 230. Le Doux, lieutenant au régiment de Custine, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine (1er octobre 1762). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13v°, 21 (2e partie de registre)
  • F° 52v°, 58. Lée, cadet à Rochefort (22 octobre 1749), enseigne aux Îles (1er mars 1753), lieutenant (15 janvier 1757), [capitaine de la compagnie de dragons de milices de la paroisse du Marin et de Sainte-Anne au quartier du Marin (21 novembre 1767), lieutenant-colonel dans les troupes des colonies sans appointements (5 novembre 1776), à la Martinique (12 juillet 1777), colonel dans les troupes des colonies sans service ni appointements (18 février 1786), chevalier de Saint-Louis le 11 octobre 1774]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 32v°, FR ANOM COL D2C 16 F° 24, 52, FR ANOM COL D2C 90 F° 157
  • F° 235v°. Le Gros de La Grandcour, enseigne en pied en Louisiane (1er février 1758), réformé avec 200 livres de pension (25 janvier 1770). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 32 (2e partie de registre)
  • F° 104. Lelarge, sous-lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers en Guyane (1er août 1764), sous-lieutenant dans la Légion de l'Île de France (20 décembre 1767). Voir aussi FR ANOM COL D2C 181 page 65
  • F° 111. Le Maintier de Saint-André, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 230v°, 234. Mandeville, enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 131, 133. Le Mercier, chevalier, [né en 1722 à Caudebec, lieutenant de milices dans le bataillon de Le Mercier (1734), sous-lieutenant dans le régiment de l'Agenois (1735), cadet soldat au Canada (1740)], expectative d'enseigne en second puis attaché de l'artillerie (1742), enseigne en second (1743), [a organisé l'artillerie à Québec, puis aux forges de Saint-Maurice (1744), fonctions d'ingénieur et d'officier d'artillerie en Acadie (1745), aide d'artillerie (1748)], lieutenant de la compagnie de canonniers, bombardiers (1750), capitaine (1753), brevet de commandant d'artillerie et major de place (1757), [à la Bastille (1761), déchargé de l'accusation (1763), décédé à Lisieux], chevalier de Saint-Louis en 1757. Voir aussi FR ANOM COL D2C 58, FR ANOM COL D2C 59 F° 16, FR ANOM COL D2C 1ter F° 53
  • F° 51v°, 57. Le Merle de Beaufond, cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (1er juin 1746), lieutenant (1er septembre 1748), retiré le 25 août 1750
  • F° 192. Le Moyne de Chateaugué, lieutenant de roi en Louisiane, à la Martinique (1727), gouverneur de Cayenne (1er juillet 1737), de l'Île Royale (1er janvier 1745), décédé (21 mars 1747)
  • F° 97, 197, 200v°. Le Neuf de Boisneuf, cadet à l'Île Royale (1734), enseigne en second (1er janvier 1747), enseigne en pied (1er janvier 1749), lieutenant (15 avril 1750), capitaine (1er août 1759), capitaine dans les troupes nationales (1er mai 1764), de la Guyane (1er octobre 1765), retraite avec 600 livres sur le fonds des Colonies (4 mai 1767), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 97v°, 202, 206v°, 211. Le Neuf de La Potterie, [né en 1730 à l'Île Royale], cadet à l'Île Royale (30 octobre 1745), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er mai 1757),   capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [major (1er décembre 1765), pension de 1000 livres avec retraite le 5 mars 1777]
  • F° 102. Le Neuf de La Vallière , [né en 1751 à l'Île Royale], cadet soldat à l'Île Royale (1er janvier 1754), cadet à l'aiguillette (1er mai 1757), sous-lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (6 avril 1777), lieutenant (28 avril 1782), retraite avec pension de 300 livres le 21 mai 1785, décédé (8 septembre 1785)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 25v°
  • F° 230. Leonardy de Foës, lieutenant du régiment de Nassau Infanterie, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (1753)
  • F° 135v°. Lépervanche (de), enseigne au Canada (1716), lieutenant (1731), capitaine (1743), décédé (20 décembre 1750)
  • F° 163v°, 174. Lépervanche (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1753), enseigne en pied (1756), lieutenant (1er février 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 34v°, 41v°
  • F° 102, 208. Le Poupet de Benneville ou Benneville de La Boularderie, [né en 1742 à l'Île Royale], enseigne en second à l'Île Royale (1er mai 1757), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (29 avril 1768), décédé (19 septembre 1768)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 127 F° 31
  • F° 76v°. Lerbeilh, écrivain à Cayenne (s.d.)
  • F° 52. Le Roux de Framerville, lieutenant du régiment des Bretons volontaires, lieutenant aux Îles (1er octobre 1750), retiré en 1756
  • F° 137, 149, 161, 171. Léry (de) (fils) ou (l'aîné), sous-ingénieur au Canada (1739), a quitté le Génie (1er janvier 1750), expectative d'enseigne en second (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1759  . Voir aussi FR ANOM COL D2C 61 F° 27
  • F° 67v°, 70, 73, 108v°. Le Ver de Villers, expectative d'enseigne à Cayenne (1er octobre 1739), enseigne en pied (1er avril 1745), lieutenant (15 mars 1752), capitaine (15 août 1757), capitaine à la suite des troupes nationales (1er août 1764), décédé (15 août 1775)
  • F° 206. Le Turquier, lieutenant de la milice de Normandie au bataillon de Neufchâtel, enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), n'a pas joint
  • F° 173v°. Levrault ou Levreau Langy, enseigne en second au Canada (1751), lieutenant (1er janvier 1759), décédé (11 novembre 1760). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 33
  • F° 230. Lhommer (Charles de), lieutenant en second au régiment de Saxe Allemand infanterie (1747), lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), capitaine en pied (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 13 (2e partie de registre)
  • F° 136v°. Lignery (de), chevalier, enseigne en second au Canada (1733), enseigne en pied (1741), lieutenant (1744), capitaine (1751), chevalier de Saint-Louis en 1756
  • F° 175v°. Ligneris (de) (fils), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1er février 1760), passé à la Louisiane par ordre (1er juin 1762). Voir aussi D2C 59 F° 44v°, 52 (1ère partie de registre) et F° 34v° (2e partie de registre)
  • F° 7. Lilancour (de), sous-lieutenant dans Aunis (11 février 1739), capitaine de grenadiers au régiment de Joyeuse (1745), major inspecteur des troupes et des milices dans le gouvernement de la partie du Nord de Saint-Domingue (1756), lieutenant de roi au Fort-Dauphin (16 avril 1769), colonel (31 mars 1775), commandant de la partie du Nord (15 octobre 1775), brigadier d'infanterie (25 octobre 1776), commandant général par interim (1776), chevalier de Saint-Louis. Voir aussi FR ANOM COL D2C 94 F° 6v°, 37, FR ANOM COL D2C 1ter F° 8 (2e partie de registre), FR ANOM COL 122 F° 20
  • F° 164. Linctot (de), enseigne en second au Canada (1756), enseigne en pied (1er mai 1757), décédé à Carillon (16 juillet 1757). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42v°
  • F° 237v°. Lino de Chalmette (de), expectative d'enseigne en pied en Louisiane (1er avril 1747)
  • F° 52v°, 57v°. Lisle (de), officier à la suite des recrues des colonies, enseigne aux Îles (1er octobre 1750), lieutenant (15 janvier 1757), [capitaine à la Martinique (1er juillet 1759), doit passer par ordre à Saint-Domingue (1er avril 1762), chevalier de Saint-Louis le 10 juillet 1761]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 24 et 32v°
  • F° 235v°, 238. Livaudais (de) (l'aîné), enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 163, 173v°. Longueuil (de), enseigne en second au Canada (1751), enseigne en pied (1755), aide-major des troupes aux Trois-Rivières (1er janvier 1759), avec rang de lieutenant, pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761), commission de capitaine (1er juillet 1766), retraite avec 400 livres de pension sur les Colonies (25 juillet 1766). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 8
  • F° 137, 146, 148, 160. Longueuil (de), baron, enseigne en second au Canada (1738), enseigne en pied (1741), lieutenant (15 février 1748), expectative de capitaine (1er avril 1753), capitaine (15 mars 1755), décédé (8 septembre 1755)
  • F° 173v°. Longueuil de Bienville (de), enseigne en second au Canada (1751), décédé (9 avril 1751)
  • F° 174. Longueuil de Maricourt (de), enseigne en second au Canada (1752), garde-marine
  • F° 34, 36. Longueville (de), enseigne au Canada (1711), capitaine en Louisiane, lieutenant aux Îles (1720), capitaine (30 janvier 1725), major à la Martinique (14 mai 1733), lieutenant de roi au Cul-de-Sac (1er janvier 1738), à La Trinité (1er juillet 1738), à Sainte-Lucie (1744), gouverneur de Marie-Galante (1er novembre 1751), commandant à Sainte-Lucie, décédé (17 novembre 1761), chevalier de Saint-Louis en 1731
  • F° 46, 52, 61. Longueville (de), [cadet au régiment de Grassin, puis lieutenant de milice à Nantes, ]enseigne réformé aux Îles (1748), lieutenant en pied (1er janvier 1753), capitaine (20 novembre 1757),[ ordre de capitaine réformé pour servir jusqu'à nouvel ordre à la suite des troupes qui vont dans les colonies (1er septembre 1762), aide-major de Sainte-Lucie (1757), major (1761), réformé (1763), chevalier de Saint-Louis le 18 avril 1763]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 23
  • F° 11v°. Lopez Depas, médecin à Miragoüene (Saint-Domingue), décédé (mars 1747)
  • F° 194, 205. Loppinot (de), enseigne en second à l'Île Royale (8 mai 1730), enseigne en pied (1er avril 1737 ou 1738), aide-major des troupes (1er janvier 1747), aide-major à Louisbourg (1er mars 1749), commission de capitaine (1er mars 1749), retraité comme commandant des troupes de l'Île Royale avec 1200 livres de pension sur le fonds des Colonies en France (1er mai 1764), décédé à Rochefort (22 février 1765), chevalier de Saint-Louis en 1754. Voir aussi FR ANOM COL D2C 60 F° 14
  • F° 201v°, 206v°, 211. Loppinot, enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (15 mars 1756), décédé de ses blessures à Ristigouche
  • F° 195v°, 212v° Loppinot de Beauport (de), [né en 1758, cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1747]), enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied de la seconde compagnie de canonniers et bombardiers à l'Île Royale (1er avril 1758), passé en Louisiane (7 février 1762), [commisssion de capitaine (5 novembre 1769), major dans les troupes des Colonies (12 janvier 1770), lieutenant-colonel (13 décembre 1782), major au Port-de-Paix (15 mars 1779), 600 livres de gratification ordinaire, chevalier de Saint-Louis le 12 novembre 1777, brevet de lieutenant-colonel (13 décembre 1782), major aux Anses (28 août 1784), brevet de lieutenant-colonel (17 septembre 1784), commandant particulier au Port-au-Prince (15 septembre 1787), colonel (4 septembre 1788)]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 9 (2e partie de registre), FR ANOM COL D2C 94 F° 41v° et FR ANOM COL D2C 122 F° 32v°, 52v°
  • F° 18, 25. Loquet Duquesne, enseigne réformé à Saint-Domingue (1er juin 1742), lieutenant (1er décembre 1745), capitaine (16 octobre 1750), chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi FR ANOM COL D2C 1ter F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 164, 174v°. Lorimier, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), pension de 150 livres sur le Trésor royal (24 mars 1761). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 42
  • F° 230v°. Lorry (de), lieutenant en Louisiane (1er février 1754). Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 129, 137v°, 149, 161v°, 171v°. Lotbinière (de), expectative d'enseigne en second (1742), enseigne en second au Canada (1744), enseigne en pied (1748), lieutenant (1er avril 1753), ingénieur à Québec (1er avril 1753), capitaine (1er mai 1757), chevalier de Saint-Louis le 28 mars 1779. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 23v°
  • F° 133. Louvicou (de), lieutenant d'artillerie en France, lieutenant de la première compagnie de canonniers et bombardiers au Canada (1757), [capitaine d'artillerie en France (1758), démissionnaire]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F 17
  • F° 108. Lowenhardt (de), capitaine à la suite des troupes nationales de Guyane (1er août 1764)
  • F° 52. Luigny (de), lieutenant du régiment Dauphin Infanterie, lieutenant aux Îles (1er juillet 1751), a quitté en 1752
  • F° 133, 136, 162v°, 172v°. Lusignan (de), marquis, enseigne en second au Canada (15 février 1748), enseigne en pied (1er avril 1751), enseigne de la compagnie des canonniers et bombardiers (1er avril 1753), lieutenant de la seconde compagnie (1757), [capitaine (1760), chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760]. Voir aussi FR ANOM COL D2C 59 F° 19
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et