Lettre La

Code de communication COL D2 C 4
  • F° 58v°. La Barre (de), cadet à Rochefort (1755), enseigne aux Îles (15 janvier 1757), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 34 et 42v°
  • F° 111v°. La Barre (de), chevalier, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 229v°, 234. La Barre (de), enseigne en second au Canada, enseigne en pied en Louisiane (1er décembre 1742), lieutenant (11 juin 1750), décédé (1751)
  • F° 28v°. La Barthe (de), volontaire dans un régiment en France, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756), renvoyé en France comme "un fort mauvais sujet" (1757)
  • F° 111v°. Labat (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 235. Labbé, lieutenant des grenadiers postiches du bataillon d'Andaye, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé à La Nouvelle-Orléans (8 septembre 1757)
  • F° 12. La Boucherie-Fromenteau (de), garde-marine (1738), aide d'artillerie (1743), sous-lieutenant (1746), lieutenant d'artillerie (23 mai 1754), commandant de l'artillerie Saint-Domingue (1er juillet 1757), chevalier de Saint-Louis le 17 avril 1757. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 21 (2e partie de registre)
  • F° 195v°, 211v°. La Boucherie-Fromenteau , né en 1725, enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), sous-lieutenant de la compagnie de canonniers et bombardiers (1er avril 1755), lieutenant de la deuxième compagnie (février 1758), passé en Louisiane (7 janvier 1762), capitaine en second de la compagnie d'infanterie de Saint-Pierre et Miquelon (1er janvier 1763), capitaine en premier (18 mars 1773), major (7 janvier 1779), major au Cap-Tiburon (5 mars 1781), retraite avec 1500 livres de pension (11 juin 1784), chevalier de Saint-Louis le 1er janvier 1773. Voir aussi COL D2 C 59 F° 9 (2e partie de registre), COL D2 C 94 F° 60v° et COL D2 C 127 F° 96
  • F° 143, 199. La Boularderie (de), capitaine réformé au Canada (1er avril 1746), passé à l'Île Royale (14 avril 1749), chevalier de Saint-Louis en 1760
  • F° 109v°. La Boullonnière, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 97, 194, 200v°, 205v° La Brégeonnière, volontaire au régiment de Toulouse cavalerie (1734), cadet à l'aiguillette à l'Île Royale (1737), enseigne en pied (1er janvier 1747), fonction d'aide-major du Canada, lieutenant (15 avril 1750), aide-major de l'Ile Saint-Jean (1er juillet 1753), commission de capitaine (1er avril 1754), capitaine dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), retiré avec 800 livres de pension sur le fonds des Colonies (1er octobre 1765), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 235. La Brière, sous-lieutenant au régiment de Montmorin, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), décédé (6 octobre 1752)
  • F° 28v°. La Brosse (de), chevalier, cadet à Rochefort (1752), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 9, 14v°. Lacant (de), capitaine au régiment de Boufflers, capitaine à Saint-Domingue (1er juillet 1751), aide-major de Saint- Louis (1er juin 1753), chevalier de Saint-Louis le 4 juillet 1761. Voir aussi COL D2 C 1ter F°15v° (2e partie de registre)
  • F° 4. La Caze (de), lieutenant dans Navarre, lieutenant à Saint-Domingue (11 novembre 1732), capitaine (20 mars 1736), major (1er octobre 1739), major au Cul-de-Sac (24 avril 1740), lieutenant de roi (20 mai 1743) , [lieutenant de roi au Port-au-Prince, 2000 livres de pension de réforme argent des Iles (1763 ?), 1500 livres sur le Trésor royal avec permission de prendre le titre de gouverneur honoraire de Saint-Domingue, eu égard aux circonstances qui ont empêché qu'il ait un gouvernement (1758), chevalier de Saint-Louis en 1742]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 5 (2e partie de registre)
  • F° 111v°. La Chapelle, lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 161, 176. La Chauvignerie (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1760). Voir aussi COL D2 C 59 F° 44v°
  • F° 149v°, 171. La Chauvignerie (de), enseigne en second au Canada (1741), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (15 mars 1755), capitaine (1760), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1761. Voir aussi COL D2 C 59 F° 24v°
  • F° 44. La Coste (de), lieutenant de la compagnie de bombardiers aux Îles du Vent (30 avril 1747), commission de capitaine (15 janvier 1757), capitaine de la première compagnie (novembre 1757), décédé à Paris (juillet 1762). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18
  • F° 44. La Coste ( de), fils, [né le 19 mai 1735 à Saint-Pierre, sous-lieutenant des canonniers bombardiers dans les troupes détachées de la Marine (1756), ordre du roi pour passer à la Guadeloupe (1757), ]sous-lieutenant de la deuxième compagnie de canonniers bombardiers aux Îles du Vent (20 novembre 1757) , [lieutenant des canonniers bombardiers pour passer à Saint-Domingue sans distinction de compagnie (16 avril 1762), pension de réforme (6 avril 1765), capitaine d'artillerie des milices du Fort-Royal (1er juin 1765), confirmé (19 octobre 1766), rang de major par brevet (12 février 1779), chevalier de Saint-Louis le 13 janvier 1777]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 20, COL D2 C 72 page 11 et COL D2 C 90 F° 23
  • F° 239. La Courtaudière, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), a quitté et repassé en France)
  • F° 11v°. Lacq, médecin du roi au Cap (5 mai 1745), décédé (14 septembre 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 239. La Cousinière, enseigne en second en Louisiane (1er février 1754), renvoyé en France «pour cause de lâcheté»
  • F° 212. La Cousinière, enseigne en second à l'Île Royale (1er mai 1751), retiré
  • F° 67. La Croix (de), capitaine dans le régiment de Lowendal, capitaine à Cayenne (1er octobre 1750), décédé (1752
  • F° 22, 27v°. La Croix (de)), lieutenant en second dans les chasseurs de Colonne (sic), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (25 août 1754), capitaine (23 mai 1759). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28v° (2e partie de registre)
  • F° 21. La Drouardière (de), chevalier, lieutenant du régiment de Luxembourg, lieutenant à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (18 février 1752)
  • F° 176. La Durantaye (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759), [décédé, noyé lors du naufrage de l'Auguste (15 novembre 1761)]. Voir aussi COL D2 C 59 F° 44
  • F° 45v°. La Fauvelière (de), capitaine en second dans le régiment de Médoc (1er novembre 1746), capitaine aux Îles du Vent (1er octobre 1750), chevalier de Saint-Louis en 1756. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 22
  • F° 21v°. La Ferrandière, a servi dans le régiment Dauphin, lieutenant à Saint-Domingue (1er juillet 1751). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 35 (2e partie de registre)
  • F° 45v°. La Ferrière, capitaine du régiment de Saxe, capitaine aux Îles (1er octobre 1750). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 22
  • F° 43. Lafitte, chirurgien-major au Fort-Royal (1er avril 1754). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52v°
  • F° 176. La Fontaine, enseigne en second au Canada (1757), a abandonné le service (1758)
  • F° 22, 173v°. La Fontaine (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1751), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 35 (2e partie de registre)
  • F° 211. Lafaucherie La Perrelle, cadet à l'aiguillette, enseigne en second à l'Île Royale (15 février 1748), décédé au Canada
  • F° 92, 202, 207, 211v°. La Forest (de), [né en 1726 à l'Île Royale], cadet à l'Île Royale (1er mars 1749), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1755), lieutenant (1er avril 1760), premier aide-major des troupes nationales à Cayenne (1er mai 1764), commission de capitaine (1er mai 1764), [major et commandant des troupes à Cayenne (1er octobre 1765), décédé (1772), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1773]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 7
  • F° 234v°. Laforest de Laumont (de), lieutenant des grenadiers du bataillon de Saint-Maixent (1746), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), décédé noyé dans le naufrage du Père de Famille le 17 février 1770 en repassant en France. Voir aussi COL D2 C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 235v°. La Fresnière (de), enseigne en pied en Louisiane (1er février 1754), a quitté
  • F° 121. La Galissonnière (de), comte, garde-marine (1710), enseigne de vaisseau (1712), aide-major de la Marine (1726), lieutenant de vaisseau (1727), capitaine de vaisseau (1738), commissaire général d'artillerie (1745), commandant général de la Nouvelle-France (1747), repassé en France (1749) et a repris son service dans la marine, chevalier de Saint-Louis en 1738
  • F° 10v°. Lagneau de Larisse, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1747), nouveau brevet d'ingénieur (14 mai 1767), colonel (12 juin 1778), retiré avec la commission de lieutenant-colonel (12 novembre 1772), chevalier de Saint-Louis le 24 mars 1771. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18 (2e partie de registre) et COL D2 C 94 F° 167
  • F° 28v°. La Grève (de), enseigne à la suite des recrues des Colonies (1er novembre 1751), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 44 (2e partie de registre)
  • F° 13v°. La Guarrigue de Silly (de), garde-marine (1735), enseigne de vaisseau (10 octobre 1743), capitaine à Saint-Domingue (16 octobre 1750), retiré (26 avril 1755)
  • F° 192v°. La Houllière (de), commandant des troupes de terre à l' Île Royale (31 mars 1758), revenu en France après la reddition de Louisbourg (1758), chevalier de Saint-Louis
  • F° 224v°. La Houssaye (de), chevalier, a servi dans les gardes françaises dans le régiment de Vintimille et dans les gardes côtes armées dans le pays d'Aunis, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750), major à La Mobile (1er juillet 1759), chevalier de Saint-Louis. Voir aussi COL D2 C 59 F° 4 (2e partie de registre)
  • F° 73. Laire (de), lieutenant du régiment de La Morlière, enseigne à Cayenne (1er octobre 1750), n'a pas joint
  • F° 112. La Jumelière (de), lieutenant à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
  • F° 238v°. La Lande Dalcourt, cadet à l'aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32v° (2e partie de registre)
  • F° 58. La Martinière (de), enseigne aux Îles (1er avril 1753), décédé (8 septembre 1754). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 42v°
  • F° 59. La Martinière (le cadet), cadet à Rochefort (1757), enseigne aux Îles (25 août 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43v°
  • F° 58v°. La Martinière (l'aîné), cadet à Rochefort (1753), enseigne aux Îles (1er avril 1758), avec le rang d'ancienneté (15 janvier 1757), par ordre (25 août 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 42v°
  • F° 195. Lambert, capitaine des portes à Louisbourg (1er avril 1754), retiré (1759)
  • F° 70v°, 73v°. La Mirande (de), chevalier, enseigne à Cayenne (15 mars 1752), lieutenant (1er février 1754), décédé à Saintes (11 mars 1755)
  • F° 174. La Morandière (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1759)
  • F° 176. La Morandière (de), enseigne en second au Canada (1757)
  • F° 131. La Morille (le jeune), enseigne de port au Canada (1748), retiré (1er avril 1751)
  • F° 230. La Morlière, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750)
  • F° 10v°. La Neuville, lieutenant dans le régiment de Bourbonnais, lieutenant réformé à Saint-Domingue (novembre 1744), sous-ingénieur (novembre 1744), a quitté
  • F° 20v°, 26. Langlade (de), cadet, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (25 août 1754)
  • F° 156. Langy (de), enseigne au Canada (1692), lieutenant réformé (1696). Voir aussi COL D2 C 59 F° 66
  • F° 162v°, 172v°. Langy (de), chevalier, expectative d'enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1er mai 1749), enseigne en pied (1753), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33
  • F° 156, 162, 164, 172, 205v°. Langy Fontenelle (de), enseigne en second au Canada (15 février 1748), enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), lieutenant réformé (1756), rentré enseigne en pied au Canada (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 42v°, 66
  • F° 162v°, 172. Langy (de) (l'aîné), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1751), lieutenant (1er janvier 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33
  • F° 150, 162, 172. La Noue (de) (le cadet), enseigne en second au Canada (1748), enseigne en pied (1750), lieutenant (1757), retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er février 1760). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32, 64
  • F° 207, 211v°, 231. La Noue de Bogard, chevalier, [enseigne d'infanterie au régiment de Bresse (27 mai 1743), lieutenant (4 février 1744), réformé (fin 1748)], enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant en Louisiane (20 février 1758). Voir aussi COL D2 C 4 F° 231, COL D2 C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 174. Lantagnac (de), enseigne en second au Canada (1er avril 1753), lieutenant à Saint-Domingue (1er avril 1753). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 35 (2e partie de registre)
  • F° 44, 58v°. La Pagerie (de), page de la Dauphine, enseigne aux Îles (15 janvier 1757), lieutenant de la première compagnie de canonniers-bombardiers (20 novembre 1757). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18
  • F° 156. La Pérade (de), enseigne au Canada (1690), lieutenant réformé (1694)
  • F° 230v°, 234. La Perlière (de), enseigne en second en Louisiane (1er octobre 1740), enseigne en pied (1er juin 1746), lieutenant (15 octobre 1752). Voir aussi COL D2 C 59 F° 21v° (2e partie de registre)
  • F° 230. La Perrière (de), a servi dans le régiment de Montboissier (1747), garde du roi (1749), lieutenant en Louisiane (1er juillet 1751), capitaine à Saint-Domingue (1er avril 1762), capitaine en Louisiane, ordre de commander une des 4 compagnies (16 mars 1763), lieutenant de roi au Fort Saint-Pierre (27 avril 1771), colonel (22 mai 1778), gouverneur de Demerary, Essequebo et Berbice en Guyane hollandaise (30 décembre 1782), commandant particulier à Saint-Martin (30 décembre 1783), chevalier de Saint-Louis le 19 mars 1763. Voir aussi COL D2 C 59 F° 14, 21v° (2e partie de registre), COL D2 C 127 F° 131, COL D2 C 6 F° 6, 51 et COL D2 C 1ter F° 30 (2e partie de registre)
  • F° 97v°, 201v°, 206. La Pilette (de) ou Pillette, entré au service au régiment de Broglie et fait cornette (9 juin 1745), lieutenant au régiment d'Aunis infanterie, enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), lieutenant (1er avril 1754), capitaine dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764), retiré avec 600 livres de pension sur le fonds des Colonies (1er octobre 1770), chevalier de Saint-Louis le 1er juillet 1770
  • F° 149v°, 161v°, 171v°. La Plante (de), expectative d'enseigne en second au Canada (1742), enseigne en second (1744), enseigne en pied (1748), lieutenant (1756), [retiré avec le grade et les appointements de capitaine réformé (1er février 1760), décédé (août 1762)]. Voir aussi COL D2 C 59 F° 63v°
  • F° 143. Largenterie (de), enseigne au Canada (1694), lieutenant (1713), capitaine réformé (1742), décédé (9 octobre 1746)
  • F° 150v°. Larminat, lieutenant au Canada (1757), [ordre de retraite sans pension (16 juillet 1763)]. Voir aussi COL D2 C 59 F° 33
  • F° 137, 149. La Roche-Vernay (de), chevalier, lieutenant dans le régiment de Tallard, lieutenant au Canada (1750), capitaine (15 mars 1755), décédé, [tué en 1761, chevalier de Saint-Louis le 8 février 1760]. Voir aussi COL D2 C 59 F° 22v°
  • F° 26v°. Larrey (de), chevalier, cadet, enseigne à Saint-Domingue (15 août 1747), décédé, tué sur le vaisseau du roi le Neptune en 1747
  • F° 22v°, 27v°. Larrey (de), ou Larré (de), [né le 16 décembre 1736 à Dax], enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (25 août 1754), [ lieutenant au régiment du Boulonnais (30 avril 1762), capitaine dans la Légion de Saint-Domingue (1er juillet 1766), capitaine au régiment de Port-au-Prince (18 août 1772), major du régiment de Port-au-Prince (25 novembre 1773), retiré avec 400 livres de pension (22 mai 1775), chevalier de Saint-Louis le 22 mai 1775]. Voir aussi COL D2 C 95 pages 23, 63, COL D2 C 1ter F° 36v° (2e partie de registre), COL D2 C 7 page 102
  • F° 77. Lartigues, procureur du roi à Cayenne (1er avril 1763), à l'Amirauté (31 mars 1763). Voir aussi COL D2 C 231 F° 276, 281
  • F° 77. Lartigues, greffier de l'Amirauté (1er décembre 1764)  . Voir aussi COL D2 C 231 F° 282
  • F° 33. La Touche Le Vassor, [garde-marine (1726), enseigne de vaisseau (1733), lieutenant de vaisseau (1741), chevalier de Saint-Louis le 2 décembre 1744, capitaine de vaisseau (17 mai 1751), inspecteur des troupes de la Marine (21 janvier 1758)], gouverneur général des Îles du Vent (25 janvier 1760). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 2
  • F° 97. La Tremblaye (de), chevalier, capitaine dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), [capitaine dans les mêmes troupes (1er octobre 1765), pourvu d'une compagnie à Cayenne (13 février 1768), emprisonné au château de Saumur, réformé (1er juin 1771), chevalier de Saint-Louis le 18 août 1773]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 14
  • F° 28v°. La Sauzaye (de), cadet à Rochefort, enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756)
  • F° 114. La Serre (de), ingénieur avec le rang et l'ancienneté de capitaine en Guyane (1er août 1764)
  • F° 100, 202, 206v°, 211v°. Lasvoutes, cadet au Canada et passé à Louisbourg (1er mars 1749), enseigne en second (15 avril 1750), enseigne en pied (1er avril 1754), lieutenant (1er avril 1760), lieutenant dans les troupes nationales de la Guyane (1er mai 1764), retiré avec 500 livres de pension sur les fonds des Colonies (1er octobre 1765)
  • F° 51, 57. La Touche Beauregard (de), cadet à Rochefort, enseigne aux Îles (15 décembre 1740), lieutenant (1er juin 1747), a quitté en 1750
  • F° 14. La Tour (de), capitaine de grenadiers du régiment des milices de Vernon, capitaine à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (4 novembre 1751), chevalier de Saint-Louis
  • F° 238. Latyl, cadet à l'aiguillette, enseigne en second (1er juin 1746), destiné par ordre du roi à aller servir en Canada en qualité de soldat
  • F° 12v°, 235v°, 238. Latyl de Thimecourt, enseigne en second en Louisiane (1er décembre 1748), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant de la première compagnie de canonniers à Saint-Domingue (24 mars 1758), a quitté le service et s'est retiré dans la partie espagnole (1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 11v°. La Vallée de La Pallüe, pilote royal à Saint-Domingue. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 238v°. Laveau (de), cadet à l'aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er juillet 1759), capitaine dans les troupes des colonies (11 août 1774), chevalier de Saint-Louis le 15 décembre 1776. Voir aussi COL D2 C 16 F° 22v°, COL D2 C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 150v°, 162v°, 172v°. La Verendrye (de), chevalier, expectative d'enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1er mai 1749), enseigne en pied (1753), décédé (14 septembre 1755). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32v°
  • F° 163, 173. La Verendrye (l'aîné), expectative d'enseigne en second au Canada (1748), enseigne en second (1749), enseigne en pied (1756), lieutenant (1757)
  • F°22v°, 28. La Ville (de), cadet à Rochefort (1749), enseigne en pied à Saint-Domingue (1er mars 1753), lieutenant (15 décembre 1756)
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et