Lettre R

Code de communication COL D2 C 4
  • F° 10v°. Rabié, passé à Saint-Domingue en 1742, sous-ingénieur à Saint-Domingue (1er janvier 1747), lieutenant réformé (12 novembre 1753), ingénieur et capitaine réformé (24 mars 1758), nouveau brevet d'ingénieur (14 mai 1767), [ingénieur en chef du Cap (18 août 1772), colonel d'infanterie (2 décembre 1772), retraite avec 2000 livres de pension (29 mai 1775), rétabli dans ses fonctions d'ingénieur en chef de la partie nord (1erdécembre 1775), décédé à Paris (avril 1785), chevalier de Saint-Louis en 1771]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18 (2e partie de registre), COL D2 C 94 F° 164, 167
  • F° 206. Raimbault Des Mazures, enseigne en pied à l'Île Royale (15 avril 1750), décédé (1755)
  • F° 163v°, 174. Raimbault Gros-Chesne, enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757), [décédé noyé lors du naufrage du navire l'Auguste (15 novembre 1761)]. Voir aussi FR ANOM COL 59 F° 41v°
  • F° 163, 173. Raimbault La Moesle ou La Moële, enseigne en second au Canada (15 avril 1750), enseigne en pied (15 mars 1755), lieutenant (1er janvier 1759), passé en Louisiane (1er janvier 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33v° (1ère partie de registre), F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 192v°. Raymond (de), comte, lieutenant-colonel des grenadiers de France, brigadier des armées du roi à l' Île Royale (1748), maréchal de camp (1er avril 1751), commandant (1er mars 1751), repassé en France en 1753 avec une pension de 4000 livres sur le Trésor royal
  • F° 225. Reggio (de), lieutenant avec commission de capitaine dans les grenadiers royaux génois, capitaine en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi COL D2 C 59 F° 11 (2e partie de registre)
  • F° 100v°. Régis (de), lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mars 1764), [a abandonné son emploi]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 23v°
  • F° 235. Renard, a servi dans les troupes légères, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), passé en France en 1754, n'a pas rejoint la colonie
  • F° 235v°, 238v°. Renard Des Coudreaux (le cadet), cadet à l'aiguillette, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant de la compagnie des canonniers (1er novembre 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 9, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 26. Renou, cadet, enseigne en pied à Saint-Domingue (1er janvier 1744), a quitté
  • F° 149, 161, 171. Repentigny (de), chevalier puis comte, expectative d'enseigne en second au Canada (1741), enseigne en second (1742), enseigne en pied (15 février 1748), lieutenant (1er avril 1751), capitaine (1er janvier 1759), nommé au département des recrues des colonies à l'Île de Ré le 1er avril 1769, lieutenant-colonel (1770), colonel du régiment de l'Amérique (30 juillet 1773), réformé avec 1500 livres de traitement (26 février 1775), brigadier d'infanterie des colonies (14 mars 1777), colonel du régiment de la Guadeloupe (2 novembre 1775), du régiment de la Martinique (10 juin 1780), ordre de retraite (25 août 1782), brigadier au département de la guerre (1er janvier 1784), gouverneur du Sénégal (31 mai ou 17 mai1783), rappelé en France (1er octobre 1785), décédé à Paris (9 octobre 1786), chevalier de Saint-Louis le 20 août 1762. Voir aussi COL D2 C 7 pages 152, 204 et 205, COL D2 C 16 F° 55, COL D2 C 204 F° 2, COL D2 C 205 page 1, COL D2 C 101 pages 153, 225, COL D2 C 16 F° 3
  • F° 150v°. Rezier (de), lieutenant au Canada (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32v°
  • F° 235v°, 238v°. Ricard de Villiers, chevalier, enseigne en second en Louisiane (15 octobre 1752), enseigne en pied (1er février 1754), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 24 (2e partie de registre)
  • F° 100v°. Richard, lieutenant dans les troupes nationales de Guyane (1er mai 1764)
  • F° 175v°. Richarville (de), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759). Voir aussi COL D2 C 59 F°44
  • F° 150v°, 162, 172. Rigauville (de) (l'aîné), expectative d'enseigne en second au Canada (1744), enseigne en second (1745), enseigne en pied (1er avril 1751), lieutenant (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F° 32
  • F° 194v°. Ridde (de), chevalier, sous-ingénieur à l'Île Royale (1er mai 1752), retiré (décembre 1754)
  • F° 25. Robineau de Bougon, a servi dans les mousquetaires, lieutenant réformé à Saint-Domingue (1er septembre 1757). Voir aussi COL D2 C 1ter F°42 (2e partie de registre)
  • F° 235v°, 238, 239v°. Rocbert de La Morandière, expectative d'enseigne en second en Louisiane (25 mars 1748), en second (11 juin 1750), enseigne en pied (11 février 1754), lieutenant (1er octobre 1762). Voir aussi COL D2 C 59 F° 24v°, 31v° (2e partie de registre)
  • F° 14v°, 20v°, 26. Rocfort, cadet, enseigne à Saint-Domingue (15 février 1745), lieutenant (16 octobre 1750), capitaine (1er janvier 1753)
  • F° 234v°. Roche de Beaumont (de), officier réformé de Lancize, enseigne en Louisiane (1er octobre 1750). Voir aussi COL D2 C 59 F° 31
  • F° 238v°. Rocheblave (de, chevalier, enseigne en second en Louisiane (1752), enseigne en pied (1er juillet 1759), «mis en prison par ordre du gouverneur et ne doit en sortir que pour être renvoyé en France» (30 mars 1760). Voir aussi COL D2 C 59 F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 175v°. Rocheblave (de) (Pierre Louis), enseigne en second au Canada (1757), enseigne en pied (1759), lieutenant réformé (9 février 1764), capitaine (2 août 1766), gouverneur de Gorée (27 mai 1768), major à la Grande-Anse à Saint-Domingue (29 mai 1774), lieutenant de roi à Saint-Louis (17 août 1777), décédé (1780), chevalier de Saint-Louis le 27 mai 1774. Voir aussi COL D2 C 59 F° 43v°, COL D2 C 94 F° 47, 56, COL D2 C 127 F° 67 et FR ANOM COL D2C181 F° 51
  • F° 230v°. Rocheblave (de), lieutenant en France, lieutenant en Louisiane (1er décembre 1752). Voir aussi COL D2 C 59 F° 22 (2e partie de registre)
  • F° 195. Rocher, arpenteur à l'Île Royale (s.d.)
  • F° 164, 174v°. Roctaillade (de), enseigne en second au Canada (1755), enseigne en pied (1757). Voir aussi COL D2 C 59 F°42
  • F° 114v°. Romme, géographe au rang de lieutenant en Guyane (1er août 1764), la suite des troupes nationales
  • F° 102, 208. Rondeau , [né en 1741 à l'Île Royale], cadet à l'Île Royale (28 avril 1754), enseigne en second (1756), enseigne en pied (1er avril 1760), sous-lieutenant dans les troupes nationales en Guyane (1er mai 1764), [lieutenant (21 avril 1767), capitaine (5 avril 1777), retraite avec 300 livres de pension (5 avril 1777)]. Voir aussi COL D2 C 127 F° 24
  • F° 59. Rools de Goursolas, enseigne aux Îles du Vent (25 août 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43v°
  • F° 28v°. Rorthais (de), cadet à Rochefort (1753), enseigne à Saint-Domingue (15 décembre 1756). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 44v° (2e partie de registre)
  • F° 18. Rosnay (de), capitaine réformé à Saint-Domingue (27 août 1747). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 33 (2e partie de registre)
  • F° 15v°, 21v°, 27. Rostaing (de), chevalier, lieutenant au régiment de Lafarre (1746), enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), lieutenant (1er janvier 1753), capitaine à Saint-Domingue (1er mai 1758). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 28 (2e partie de registre)
  • F° 12. Rouillé, capitaine de port à Port-au-Prince (20 juillet 1756), décédé (1760). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 52 (2e partie de registre)
  • F° 34, 36v°. Rouillé de Raucourt, lieutenant de dragons, capitaine de cavalerie, lieutenant de roi au Fort-Royal (25 août 1750), gouverneur de la Martinique (15 septembre 1751), décédé à Paris (septembre 1762, chevalier de Saint-Louis le 15 septembre 1750. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 3 (2e partie de registre)
  • F° 212. Rouillon (de), enseigne en second à l'Île Royale (15 avril 1750), passé au Canada
  • F° 235. Roullin, lieutenant dans le bataillon de milice de Neufchâtel (1er avril 1742), volontaire au régiment d'Orléans Dragons (1743), lieutenant en second au régiment d'Orléans infanterie (23 décembre 1744), lieutenant (10 juin 1745), enseigne en Louisiane (1er octobre 1750), lieutenant (1er juillet 1759), capitaine dans les troupes des colonies (11 mai 1770), chevalier de Saint-Louis le 18 novembre 1770. Voir aussi COL D2 C 59 F° 22v° (2e partie de registre)
  • F° 70v°, 73, 100v°. Rousseau , cadet à Cayenne, enseigne (1er octobre 1750), lieutenant (1er avril 1753), lieutenant dans les troupes nationales (1er mai 1764), capitaine (21 avril 1767), décédé (1778), chevalier de Saint-Louis le 9 décembre 1776. Voir aussi COL D2 C 127 F°s 14, 24
  • F° 59, 207, 212. Rousseau d'Orfontaine, enseigne en second à l'Île Royale (1er avril 1754), enseigne en pied (15 mars 1756), passé à la Martinique par ordre du 25 août 1758, [aide-major de la Désirade (1er juillet 1763), décédé à Rochefort en 1763]. Voir aussi COL D2 C 1ter F° 43v° et COL D2 C 6 F° 49
  • F° 230. Rousselet de Beauroger, lieutenant dans le régiment de Vermandois, lieutenant en Louisiane (1er octobre 1750), décédé en Louisiane (1756)
  • F° 234v°, 238. Rouville (de), chevalier, cadet à l'aiguillette, enseigne en second en Louisiane (1er juin 1746), enseigne en pied (11 juin 1750), lieutenant (1er juillet 1759). Voir aussi COL D2 C 59 F° 23 (2e partie de registre)
  • F° 44. Roy, sous-lieutenant de la première compagnie de canonniers bombardiers (20 novembre 1757). Voir aussi COL D2 C 1ter F° 18
  • F° 27. Royère, volontaire dans le régiment du Roi Dragons, enseigne à Saint-Domingue (1er octobre 1750), décédé (28 avril 1751)
  • F° 109. Ruel, capitaine à la suite des troupes nationales en Guyane (1er août 1764)
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2013-08-08

Archives
Répertoire établi par Martine Cornède, conservateur général du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et