Liotard (Victor) (18 APC, 1891/1898)

Code de communication zone générique = FPzone cote= 18APC/n° de carton
Cote de référenceFR ANOM 18 APC 1
Référence Internetark:/61561/wz818bzxz1d
Description matérielle 1 article (carton)

Don

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

À 25 ans, Victor Liotard est pharmacien de marine. Après un bref séjour aux îles du Salut en 1884, on le retrouve au Soudan en 1886-1888 sous les ordres de Gallieni ; il participe à la campagne contre Mahmadou Lamine. Gallieni le remarque et lui confie une étude sur la Haute-Guinée. En 1888-1891, il est au Gabon avec Gallieni. C’est à cette époque qu’il publie ses travaux scientifiques et techniques. Grâce à ses publications, il est remarqué par Brazza. À 33 ans, Liotard est détaché au Congo sous les ordres de Brazza ; il se voit confier une mission de reconnaissance et d’implantation sur le Haut-Oubangui. En 1894, il entre dans l’administration coloniale avec le titre de commissaire du gouvernement et commandant du Haut-Oubangui. Sa mission est de pousser le plus loin à l’est. En janvier 1896, il signe un traité avec le sultan de Tambourra établissant un protectorat français jusqu’au Nil. C’est à ce moment qu’est confiée une mission à Marchand alors que Liotard n’est qu’à 11 jours de marche du Nil blanc. Il attend Marchand, ce sera Fachoda. En 1898, il revient en France et voit peu à peu la destruction de son œuvre. L’Oubangui est ramené aux limites de 1895. En 1900, Liotard est gouverneur du Dahomey, en 1906 de Nouvelle-Calédonie, en 1908 de Guinée. Il meurt en 1916.

Le fonds contient un journal (1891-1893) ; le double de la correspondance de Liotard en tant que commissaire du gouvernement en Oubangui-Chari (1895-1898) ; de la correspondance personnelle.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et