SÉRIES I, II (ALGEROIS), J, JJ (ORANIE), K, KK (CONSTANTINOIS) - BUREAUX ARABES

L’arrêté ministériel du 1er février 1844 dote chacune des trois divisions militaires d’une direction des affaires arabes de laquelle dépendaient les bureaux arabes établis dans chaque subdivision et dans des postes d’occupation . L’organisation des bureaux arabes fut précisée par la circulaire de Mac-Mahon en date du 21 mars 1867.

En raison des activités variées des officiers des bureaux arabes, les archives offrent des renseignements sur de très nombreux aspects de la vie des populations.

Les séries sont constituées par les dossiers (cotés I, J, K) et registres (cotés II, JJ, KK) des Divisions militaires dont dépendaient organiquement les Bureaux arabes. Les archives qu'elles renferment sont réparties en fonction de leur structure administrative propre : divisions, subdivisions, cercles, annexes. Ces circonscriptions ayant subi de constantes modifications, il en résulte que certains cercles ou annexes figurent dans des subdivisions différentes selon les époques. En revanche, le cadre de classement interne est uniforme, quelles que soient l'importance et la localisation des Bureaux : c'est celui qu'avait prescrit la Direction centrale des Bureaux arabes et qui a été conservé. Ce cadre de classement fait apparaître de très nombreuses lacunes qui s'expliquent par les pertes dues aux bouleversements incessants que connut l'institution des Bureaux arabes. De fait, les cotes présentent parfois d'assez importantes solutions de continuité.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et