Famille Reiset (170 APOM, 1822/1880)

Code de communication zone générique = FPzone cote= 170APOM/n° de carton
Cote de référenceFR ANOM 170 APOM 1-8
Référence Internetark:/61561/wz818rprnkx
Description matérielle 8 cartons, 1 m.l.

Achat et don en 2006

Achat en 2009

Achat en 2010

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

Répertoire numérique établi par Jacques Dion, 2 p., 2012.

Jacques Reiset, receveur général des finances de la Seine-Inférieure et son cousin Xavier, habitant de la Guadeloupe, étaient propriétaires, sous la forme d'une antichrèse  , d'une habitation sucrière dite Reiset située au Lamentin. La gestion de l'habitation, qui employait deux cents esclaves, fut confiée de 1822 à 1846 à un gérant, Giraud.
Les terres, Bovis au Lamentin et Métivier à Sainte-Rose, provenaient des biens de dame Marie Françoise Bertille de Bovis, épouse de Jean-Baptiste Dubuc de Saint Olympe. On y dénombrait cent quinze esclaves en 1811.

Ce fonds est constitué de documents relatifs à la gestion de l'habitation, indispensables au propriétaire resté en métropole pour suivre la marche de son exploitation, contrats, journal quotidien, comptes, recensements des esclaves ainsi que l'abondante et régulière correspondance du gérant, riche d'informations sur les nombreux tracas, les incertitudes de la production et les multiples détails de la vie quotidienne. Cet ensemble apporte un témoignage remarquable, dans la continuité, sur la société esclavagiste guadeloupéenne de la première moitié du XIXe siècle.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et