EXPOSITION COLONIALE INTERNATIONALE (1931)

Code de communication zone générique = FM, zone cote = ECI//n° de carton
Cote de référenceFR ANOM 140 COL 1-184
Référence Internetark:/61561/wz818srnn
Description matérielle 184 articles, 55 m.l.

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

État sommaire dactylographié par Louis Le Roch’Morgère, 1986, 5 p.

Par la loi du 17 mars 1920, fut décidée l’organisation d’une exposition coloniale internationale qui devait avoir lieu en 1925 à Paris, mais fut reportée successivement jusqu’en 1931. Les services de l’exposition relevaient du ministère des Colonies (décret du 16 octobre 1920 ) et leur organisation fut établie par un décret du 26 juillet 1927. Autour du commissaire général, furent institués :

  • un secrétariat particulier,
  • une direction des finances,
  • une direction de l’architecture et des parcs et jardins,
  • une direction des travaux d’ingénieur,
  • une direction de l’exploitation technique.

À la tête de chacune des sections de l’exposition coloniale, qui correspondaient aux différents territoires de l’empire colonial français, se trouvait un commissaire. Aux côtés du commissaire général avait été établi un conseil supérieur de l’exposition coloniale (décret du 4 janvier 1927) présidé par le ministre des Colonies. La direction du Contrôle du ministère des Colonies assurait le contrôle administratif et financier de tous les services de l’exposition et des commissaires spéciaux.

L’exposition coloniale internationale de Paris, qui se déroula de mai à novembre 1931, eut pour commissaire général le maréchal Lyautey. Les pavillons furent installés près du bois de Vincennes sur plusieurs dizaines d’hectares. Le site de l’exposition se divisait en quatre sections : France métropolitaine, territoires d’outre-mer, pavillons nationaux, musée permanent des colonies.

Le fonds comprend les archives du Commissariat général de l’exposition :

  • dossiers du secrétariat général,
  • budgets et comptes,
  • dossiers d’exposants,
  • procès-verbaux des comités techniques, commissions, registres du jury, registres de marché et de comptabilité.

Pour des documents sur l’exposition coloniale internationale de 1931 et pour les autres expositions coloniales, universelles et internationales, on devra se reporter aux fonds publics suivants :

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et