Sous-préfecture de Blida (1928, 1937-1962)

Code de communication 917 N° de carton
Cote de référence917 1-214
Référence Internetark:/61561/wz818tqvmqj
Description matérielle 26 Mètres linéaires

La ville de Blida a été l'objet d'une première expédition de reconnaissance par le général de Bourmont dès juillet 1830. Occupée définitivement par l'armée française en 1839, elle devient commune le 29Octobre 1845.

L'arrondissement de Blida existe dès avant le 2 août 1845 (date de la création d'une sous-direction de l'Intérieur et des Travaux publics dans l'arrondissement de Blida), suite à l'ordonnance du 15 avril 1845 qui prévoyait la délimitation future d'arrondissements en Algérie. Il a été confirmé par le décret du 28 octobre 1854Lors de la délimitation du département d'Alger et de sa division en deux arrondissements, Alger et Blida.

En 1859, cet arrondissement ne comprend que 3 communes : Blida, Boufarik et Koléa. Les limites ont été rectifiées le 15Mai 1861Par délibération du conseil de gouvernement. En 1947, cet arrondissement comptait 26 communes et une commune mixte. Il a existé jusqu'à la fin de la présence française en 1962. En 1958, on y dénombrait 39.237 Européens et 199.988 Français Musulmans.

Ce fonds contient peu de documents antérieurs à 1944. Les dossiers sont riches à partir de 1944, sur la vie syndicale, les grèves, les partis nationalistes, sur la guerre d'Algérie, et sur la période troublée de 1960-1961 (émeutes, manifestations, mouvements pro-Algérie française), l'OAS, et le putsch des généraux en avril 1961.

Les cartons sont tous communicables, à l'exception du dossier 140, qui concerne des affaires portées devant les juridictions et par conséquent n'est communicable qu'après un délai de 75 ans (en 2036), conformément au Code du patrimoine.

Accéder à l'inventaire en ligne.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et