Arnaud-Randau (Robert) (75 APOM, 1872, 1896/1952)

Code de communication zone générique = FPzone cote= 75APOM/n° de carton
Cote de référenceFR ANOM 75 APOM 1-51
Référence Internetark:/61561/wz818ywwu0q
Description matérielle 51 articles

Don

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

Répertoire numérique dactylographié par Isabelle Dion, 1994, 23 p.

Robert Arnaud est né en 1873 à Mustapha (Algérie). Il entre en 1896 à l’École coloniale. À sa sortie, il est reçu premier du concours institué pour le recrutement des administrateurs adjoints des communes mixtes. En 1898, il fait partie avec Coppolani de la mission du général de Trentinian au Soudan français. Affaibli par la maladie, il rentre en Algérie. Il est nommé administrateur à M’Sila puis à Ténès. C’est là qu’il rencontre Isabelle Eberhardt. En 1905, Coppolani l’appelle pour une mission mais est assassiné peu de temps après. Robert Arnaud est nommé chef du bureau technique de la politique musulmane en Mauritanie puis est affecté à Dakar. En 1906, il est chargé d’une enquête sur la situation de l’Islam en Afrique occidentale française. En 1907, il est nommé dans le corps des administrateurs des colonies. Il sera admis à la retraite en 1937 et nommé gouverneur honoraire des colonies en 1938. Il meurt en 1950. Parallèlement à sa carrière, il écrit. Sa première œuvre importante, écrite en 1907, Les Colons, est publiée sous le pseudonyme de Robert Randau. Suivront d’autres œuvres : les romans algériens, les romans de la grande brousse, des poésies, des nouvelles.

Le fonds comprend des documents relatifs à la carrière administrative de Robert Arnaud (correspondance, journaux de route, rapports, etc.) ; dans la seconde partie du fonds sont conservés les manuscrits de ses principaux ouvrages.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et