30 octobre 1711

Cote de référenceCOL C8 A 18 F° 153
Référence Internetark:/61561/zn401ez506f

Construction de l'hôpitaldu Fort-Royal ; difficultés ; il demande pour son secrétaire, le sieur Marin, le poste de contrôleur de la marine que le sieur Mesnier promu commissaire ne peut plus exercer ; requêtes présentées par les sieurs Mesnier et de Machicourt, commissaire des classes au sujet de leur logement ; bons services rendus par les Jacobins ; payement de la charge de capitaine garde-côtes acquise par le feu sieur Duclerc ; affaire des lettres de change tirées sur les trésoriers généraux ; congé accordé au bombardier Pierre Lecomte ; envoi de l'abbé Thomas, du diocèse de Vannes, comme curé de l'île de Saint-Martin ; passeports pour le commerce avec les colonies étrangères ; comptes des recettes et dépenses des années précédentes ; emprunt de cent mille livres contracté auprès de navires malouins venant de la mer du Sud ; graves difficultés financières ; expédients proposés ; affaire du sieur de Crapado; on ne peut obtenir le payement des armes fournies aux Espagnols ; les négriers répugnent à aller vendre leurs cargaisons à la Guadeloupe ; arrivée de farines ; mesures de précautions prises à l'occasion de la venue de religionnaires envoyés en parlementaires ; plaintes contre les munitionnaires qui refusent d'acquitter les lettres de change ; demande de lettres de naturalité pour Georges Legrand, d'Edimbourg, Corneille Dubrun, de La Haye, Patrice Meenies, de Drogheda ; chasse aux nègres marrons ; procédure contre le chef Micheau ; répression de la conjuration de Saint-Pierre ; lettres de grâce pour l'Irlandais Neale ; interdiction des académies de jeu ; il s'efforcera d'envoyer des appréciations sur la manière de servir des officiers tant d'épée que de justice ; mesures à prendre pour rétablir le conseil supérieur ; il propose d'y faire entrer les sieurs Touzay Du Chenesteau, Février, Petit, de Ville et Lequoy ; d'Hauterive peut continuer les fonctions de procureur général et Poisson pourrait devenir greffier en chef à la place de Février ; le juge Houdin pourra être remplacé par Lemoyne et ce dernier par le sieur Geuffray, procureur à la Guadeloupe. Mort du sieur Vivent, lieutenant de juge au Fort-Royal ; on peut le remplacer par le substitut Dorien auquel succèderait le commis-greffier de Vasle ; il cherche quelqu'un pour remplacer Lequoy à La Trinité ; requête du juge Houdin. Il prépare les états du commerce ; état des canons des forts et des batteries côtières ; remplacement de canons cédés par le sieur Du Griel, capitaine de l'Aurore de Saint-Malo ; activités des corsaires ; exécution des règlements sur la plantation de vivres du pays ; dédommagement accordé au négociant Gachet à la suite du passage de M. de Ponte ; abus auxquels peuvent donner lieu les négociations sur les échanges de prisonniers et les rachats d'esclaves enlevés ; bruit d'une révolte à Antigues ; effets d'habillement pour les troupes ; payement des charges de capitaines garde-côtes ; recommandation en faveur du sieur Boisson, habitant de la Martinique ; peines afflictives infligées aux esclaves ; remplacement des nègres morts dans les baux à ferme ; précautions à prendre dans l'émancipation des mineurs ; vives plaintes contre le sieur Pelletier et contre les désordres qui se produisent au bureau du Domaine (commerce étranger). Il rend compte de la situation financière difficile dans laquelle il se trouve.

Extrait auCOL C8 B 3 numéro 21 et numéro 30.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2015-01-07

Archives
Inventaire établi par Etienne Taillemite, Odile Krakovitch et Michèle Bimbenet, conservateurs, révisé par les Archives nationales d'outre-mer
Recherche par critères
 ou entre   et