Ministère des Colonies. Série géographique Soudan français (1875/1911)

Description matérielle31 articles, 4 m. l.
OrigineMinistère des Colonies
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testas, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE

Libre accès aux originaux.

Les documents concernant l'histoire du Soudan, avant sa création administrative : campagnes du Haut-Fleuve, 1880-1890, sont classés dans la série « Sénégal et dépendances » Correspondance générale, Campagnes du Soudan 1880-1881, Chemin de fer Kayes-Niger, Flotille du Niger, Campagnes et situation militaire dans le Haut-Fleuve, Campagnes et travaux du Haut-Fleuve, Service des Travaux du Haut-Fleuve et dans la série Missions.

Le Soudan français, qui correspond à l'actuel Mali, est une colonie constituée par la France à partir des anciens états d'Ahmadou, sultan de Ségou, et de Samory Touré, contre lesquels les troupes commandées par Joseph Galliéni, Gustave Borgnis-Desbordes puis Louis Archinard menèrent plusieurs expéditions, jusqu'à la chute de Ségou le 6 avril 1890. Le décret du 18 août 1890 transforme l'extension territoriale du Sénégal alors désignée sous le nom de Haut-Fleuve en entité administrative qui prend le nom de Soudan français, capitale Kayes. A sa tête un commandant supérieur, qui détient les pouvoirs administratifs et financiers mais relève toutefois encore du gouverneur du Sénégal, sans l'adhésion duquel il ne peut engager aucune action politique.

Le décret du 27 août 1892 fait du Soudan une colonie pleinement autonome qui est alors placée sous l'autorité d'un gouverneur avec tous les pouvoirs civils et militaires. Le 10 septembre 1892, Louis Archinard devient le premier gouverneur du Soudan.

La colonie prend successivement les noms de Territoire du Haut-Sénégal et Moyen Niger (1898-1902), de Territoire de la Sénégambie et du Niger (1902), de Haut-Sénégal et Niger (1904) et enfin de Soudan français en 1920. Colonie française jusqu'en 1946, territoire d'outre-mer de 1946 à 1958, le Soudan français devient une république autonome le 24 novembre 1958, puis accède à l'indépendance le 22 septembre 1960, sous le nom de République du Mali.

En 1914, à la demande de la Commission supérieure des archives et bibliothèques du ministère des Colonies, le ministre confie une mission d’études à Christian Schefer, professeur à l’Ecole libre des sciences politiques, pour le classement des archives du ministère des Colonies.

Schefer remet en cause le principe du respect des fonds. Il se propose donc « d’établir de toutes pièces un ordre de classement qui grouperait sans artifices trop grands tous les documents existants et permettrait de fournir dans le moindre temps possible les précisions que désireraient les services actifs ». Il imagine donc de créer des groupes géographiques et un groupe « affaires générales » qu'il constitue à partir des dossiers de plusieurs des services du ministère, essentiellement de la direction des Affaires politiques.

Schefer n'a pu constituer que les séries relatives à l’Afrique. La mission fut définitivement arrêtée en 1915. La méthode choisie se révéla erronée : les dossiers ont été disloqués - et les documents concernant une même affaire peuvent se trouver répartis entre des dossiers différents et même entre des séries différentes-, des pièces jointes séparées de rapports, des ensembles de correspondance fragmentés.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2016-09-30

Archives
Répertoire établi à partir du Guide des sources de l'histoire de l'Afrique, révisé et complété par les Archives nationales d'outre-mer
Recherche avancée
 ou entre   et