Archives privées. Suzanne et Edmond Bernus (1947-2003)

Code de communication zone générique = FP, zone cote = 224APOM/n° de carton
Cote de référenceFR ANOM 224 APOM 1-160
Référence Internetark:/61561/ki747jej
Description matérielle 15 m. l.
Organisme responsable de l’accès intellectuelArchives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testa, 13090 Aix-en-Provence, France
Langue des unités documentairesfrançais

Les recherches par critères et par termes géographiques sont momentanément indisponibles. Seule une recherche en plein texte est possible sur cet instrument de recherche.

Don de la famille Bernus, 2015

Libre accès aux originaux sauf pour 224 APOM/2 et 224 APOM/66.

Répertoire numérique par F. Bordelès et S. Lépaulard, 2015, 148 p.

Suzanne, dite Suzy, Bernus, née Vianès (1928-1990), à Valence dans la Drôme, est issue d’une famille de protestants cévenols. Ethnologue et africaniste, Suzy Bernus a été directeur de recherches au CNRS, membre du laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France et de l’École des hautes études en sciences sociales. Sa carrière débute en Guyane (1950-1955), où elle est ethnologue au service des populations primitives (africaines et indiennes). Envoyée à Madagascar (1956-1957), pour le compte de l’ORSTOM et sous la direction d’Hubert Deschamps, elle étudie les migrations internes de la grande île et notamment l’impact de ces mouvements de population dans le sud-est : le pays Antesaka. En 1959, elle rejoint Jean Rouch pour une enquête sur les migrations au Ghana. Puis, en 1960, elle intègre le centre de l’Institut français d’Afrique noire (IFAN) du Niger où ses enquêtes sur la ville de Niamey aboutissent à la rédaction de sa thèse. Elle épouse la même année Edmond Bernus et aborde avec lui le monde touareg en réalisant une étude sur la parenté. Elle entreprend l'étude des langues et civilisations résiduelles de l'Aïr-Azawaq (RCP 322) en 1973. Ce programme, qui comprend l’étude de sites archéologiques, se poursuit par la mise en place et l’animation du programme archéologique d’urgence en 1976. Elle est en même temps responsable des Études nigériennes (à partir de 1960), puis du Journal de la Société des Africanistes ; elle développe et ouvre ces publications, notamment, aux chercheurs africains. Suzy Bernus meurt brutalement, avec l’une de ses filles, dans un accident de voiture au Mali lors d’une de ses missions en 1990.
Edmond Bernus (1929-2004), né à Paris, est issu d’une famille protestante suisse. Son père, Pierre Bernus (1881-1951), petit-fils du sénateur-pasteur Edmond de Pressensé, est un chartiste qui avait opté pour le journalisme. Après des études de géographie, Edmond Bernus débute sa carrière en Guinée, en 1954-1955 : boursier de l’Institut des hautes études de Dakar, il est à Abidjan en 1956, en tant qu’assistant stagiaire de l’IFAN de Côte d’Ivoire, où il est titularisé en 1957. Après un second séjour en Côte d’Ivoire de 1959 à 1961, au cours duquel il intègre l’ORSTOM en tant que chargé de recherches, Edmond Bernus effectue une première mission au Niger en 1962. C’est dans cette région qu’il poursuivra désormais la majeure partie de ses recherches sur les populations nomades et qu’il commencera à travailler sur sa thèse d’Etat. Géographe expérimenté et méthodique, il fait toute sa carrière à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD, ex. ORSTOM).

Le fonds est constitué de notes de cours, de conférences, de dossiers de travail, de films, de sons, d'un herbier, de photographies et de documentation (cartes géographiques, tirés à part, revues et rapports) : certains documents seront bientôt accessibles en ligne. Les thèmes abordés dans ces dossiers concernent toutes les sciences humaines : ethnologie, géographie, histoire, archéologie, botanique, littérature orale, nomadisme, pastoralisme... Ce fonds est une remarquable source sur la culture tamasheq : par sa richesse archivistique, documentaire et scientifique, il permet une synthèse des connaissances sur les Touareg jusqu’au début du XXIe siècle.

ATTENTION. Cet inventaire est disponible uniquement au format PDF.
Cliquez sur l'image de la couverture pour le visualiser.
Page de couverture du document
DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2015-09-16

Archives
Répertoire établi par Fabien BORDELES, ingénieur d'études, et Sarah LEPAULARD, archiviste
Recherche
Les fonctionnalités de recherche ne sont pas disponibles pour les inventaires au format PDF. Pour chercher au sein de l'inventaire, utilisez les fonctionnalités de recherche plein-texte de votre lecteur PDF