Gouvernement général de l'Indochine puis Haut-Commissariat de France pour l'Indochine - Série B : correspondance générale (1858-1955) (1858-1955)

OrigineGouvernement général de l'Indochine
OrigineHaut-commissariat de France pour l'Indochine
Cote de référenceFR ANOM GGI B
Référence Internetark:/61561/oa694ysj
Description matérielle63,5 mètres linéaires
Organisme responsable de l’accès intellectuelArchives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testa, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE

La série B du cadre de classement des archives de l'Indochine regroupe les registres de correspondance générale au départ (courriers, télégrammes, notes postales) et à l'arrivée (dépêches ministérielles, télégrammes) du Gouvernement général puis du Haut-commissariat de France pour l'Indochine. On y trouve des collections d'originaux (dépêches ministérielles à l'arrivée : sous-série B1), des enregistrements in-extenso   (seulement pour la correspondance au départ), des recueils d'enregistrement analytique  , des tables analytiques et chronologiques  , des répertoires et registres divers (correspondance confidentielle, correspondance pendant la tournée des gouverneurs généraux etc ...). Jusqu'en 1910, le texte des lettres est intégralement ou partiellement recopié à la main. A partir de cette date, ce sont des doubles ou des copies dactylographiées sur papier pelure qui constituent les registres ou classeurs.

L'administration distingue la correspondance intérieure destinée ou reçue des différents organes administratifs et correspondants installés en Indochine (chefs de l'administration provinciale, entreprises, institutions etc ...) ; la correspondance extérieure de ou pour les administrations et organismes ou institutions en métropole ou à l'étranger. La correspondance ministérielle est traitée à part. Ces différentes catégories forment des registres séparés : correspondance intérieure, correspondance extérieure, correspondance ministérielle. Lorsque ce n'est pas le cas, les registres portent la mention "correspondance diverse" ou "autorités diverses". Dans les registres, les missives sont classées chronologiquement et portent un numéro d'enregistrement. Dans le cas des correspondances aux autoritées diverses (intérieur ou extérieur) des onglets signalent le début de chaque partie.

La série B comprend également des dossiers concernant l'organisation et la tenue des bureaux d'ordre, du chiffre et des codes secrets.

La constitution des archives du Secrétariat général du Gouvernement général de l'Indochine ne remonte qu'à l'année 1899, époque de la création de la Direction des Affaires civiles à laquelle le Secrétariat général a été substitué en 1902.

"Au secrétariat ne sont conservées que les copies des correspondances reçues par le Gouverneur général ou expédiées par lui, ainsi que les copies des notes adressées par le Secrétaire général au Gouverneur général" ANOM archives du service, SOM XLVI 956, note sur la conservation et le classement des archives.

A partir de 1917 est créé un bureau d'ordre. Ce service unique prend en charge l'enregistrement des pièces à l'arrivée et au départ ainsi que la gestion, le suivi et l'archivage des dossiers, selon la même méthode et le même cadre de classement que les fonds d'archives.

§ 69. - Le bureau d'ordre comprend : 1° un registre analytique de la correspondance à l'arrivée ; 2° un registre analytique de la correspondance au départ ; 3° une copie de lettres (la plupart du temps remplacé par une collection des minutes des lettres expédiées) ; 4° un registre d'inventaire numérique des dossiers ; 5° un fichier méthodique et alphabétique ; 6° la série complète des dossiers, classés dans l'orde des numéros du registre d'inventaire ; 7° Deux carnets de transmission des pièces ou dossiers, l'un pour l'intérieur du service, l'autre pour l'extérieur. Les diverses opérations sont assurées par un secrétaire archiviste, assisté au besoin par un ou plusieurs secrétaires", dans P. Boudet Manuel de l'archiviste, 1934, p. 38-39.

Plusieurs types de registres de correspondance existent :

"Registres de correspondance.- Les administrations publiques sont tenues d'inscrire sur des registres dans l'ordre chronologique les lettres qu'elles reçoivent avec mention de leur date d'arrivée et de leur contenu sommaire. Les lettres ou documents expédiés par chaque service doivent être l'objet d'un enregistrement analogue. La correspondance au départ doit de plus être enregistrée in-extenso. Cette opération était autrefois faite à la main sur les registres. Elle est aujourd'hui fort simplifiée par l'emploi de la machine à écrire. Chaque lettre est dactylographiée en trois exemplaires au moins ; le premier constitue l'original, le second est conservé dans un registre à onglets ou dans une reliure mobile, le troisième est classé dans le dossier. Ces registres permettent de retrouver facilement une lettre, connaissant sa date et de reconstituer un dossier, sauf les pièces annexes, s'il vient à être détruit ou égaré.", dans P. Boudet Manuel de l'archiviste, 1934, p. 6.

Selon ce principe, le second exemplaire des correspondances constitue la collection des registres de correspondance de la série B dont l'inventaire suit. Le premier original de la lettre muni de la signature manuscrite de l'autorité compétente est conservé dans les archives du destinataire (archive publique ou archive privée aux ANOM ou hors ANOM), le troisième original se trouve normalement dans le dossier d'affaire classé dans les fonds du Gouvenrement général de l'Indochine ou du Haut-commissariat conservés aux ANOM.

Les registres sont classés dans différentes séries et sous-séries correspondant au cadre méthodique défini par Paul Boudet en 1917. Seules les sous-séries comportant des cotes apparaissent dans la liste ci-dessous.

Cadre de classement
  • B. 0 - Généralités
  • B. 01 - Instructions relatives à la tenue des bureaux d’ordre et des registres de correspondance.
  • B. 02 - Chiffre, codes secrets, codes commerciaux
  • B. 1 - Collection des originaux des dépêches ministérielles (séries réservées aux Archives du Gouvernement général)
  • B. 11 - Dépêches ministérielles à l'arrivée
  • B. 12 - Dépêches ministérielles à l'arrivée - Cabinet militaire (collection de copies)
  • B. 2 - Enregistrement in-extenso de la correspondance au départ (Collection des minutes ou copies transmises au bureau d’ordre).
  • B. 21 - Correspondance générale ministérielle
  • B. 22 - Correspondance générale non ministérielle
  • B. 220 - Correspondance entre les gouverneurs de la Cochinchine puis le gouverneur général et les hauts fonctionnaires et les autorités résidant hors et dans la colonie autres que les ministres
  • B. 221 - Correspondances intérieures. Enregistrement in extenso et collection de copies de lettres du gouverneur général aux autorités intérieures
  • B. 222 - Correspondances extérieures. Enregistrement in-extenso au départ et collection de copies des lettres du gouverneur général aux autorités extérieures
  • B. 223 - Correspondance avec les résidents supérieurs
  • B. 224 - Registres d'inscription tenus par le chef d'état-major
  • B. 225 - Bureau politique
  • B. 23 - Cochinchine
  • B. 233 - Correspondance du Gouverneur général à divers
  • B. 24 - Chef d’État Major général
  • B. 241 - Registre particulier
  • B. 242 - Correspondance du chef d'Etat-major
  • B. 25 - Notes postales
  • B. 4 - Enregistrement analytique de la correspondance à l'arrivée
  • B. 5 - Enregistrement des télégrammes au départ (en cours de classement)
  • B. 6 - Enregistrement des télégrammes à l'arrivée (en cours de classement)
  • B. 7 - Registres confidentiels
  • B. 8 - Registres particuliers ne rentrant pas dans les catégories précédemment énoncées
  • B. 9 - Répertoires

Le fonds est entièrement communicable selon les articles L. 213-1 et L. 213-2 du Code du Patrimoine.

Certains registres ont été cotés plusieurs fois : une première fois en Indochine, puis à leur arrivée en France.

De nombreuses lacunes sont à déplorer :

  • La sous-série B11 commence au registre 57
  • B11 458, B11 475
  • B21 85, B21 181, B21 253, B21 254
  • B221 19, B221 20, B221 30, B221 32 à B221 45
  • B222 71, B 222 72 à B 222 74, B 222 76
  • B242 3
  • B25 27, B25 31

Consulter les fonds territoriaux de l'Indochine pour les correspondances intérieures : Gouvernement général, résidences supérieures, Haut-commissariat pour l'Indochine, Commissariat pour le Cambodge, le Tonkin et le Nord-Annam. Consulter les fonds ministériels pour ce qui concerne la correspondance avec l'administration centrale des Colonies (Série géographique Indochine, Direction des Travaux publics, Commission Guernut etc ...).

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2019-12-12

Archives
Répertoire numérique détaillé établi par Olivia PELLETIER, conservatrice en chef du patrimoine
Recherche par critères
 ou entre   et