COMPAGNIES DES INDES ET INDE FRANÇAISE — Sous-série C2 (1649/1835)

Code de communication zone générique = MI, zone cote = 203MIOM/n° de bobine
Cote de référenceFR ANOM COL C2 1-309
Référence Internetark:/61561/wz818ojiqf
Description matérielle 309 articles (registres), 16 m.l.

Communication uniquement sur microfilms (203 Miom).

L’Inde et la France. Deux siècles d’histoire commune. XVIIe-XVIIIe siècles. Histoire, sources, bibliographie, par Ph. Le Tréguilly et M. Morazé, Paris, 1995.

Les Français ont établi des relations commerciales avec l’Inde dès le XVIe siècle. La Compagnie des Indes orientales créée par Richelieu et reconstituée par Colbert en 1664 établit un comptoir à Surate en 1668. En 1671, un roi hindou de la côte de Coromandel cède à un agent de la Compagnie des Indes orientales, François Martin, un territoire. La Compagnie y fonde Pondichéry. Suit Chandernagor, cédé par le grand Moghol en 1686. Les autres principaux centres seront Mahé (1721), Karikal (1738), Yanaon (1751). L’Inde est sous l’autorité d’un gouverneur général résidant à Pondichéry. Dupleix, gouverneur de 1742 à 1754 s’empare de Madras, étend le protectorat français et édifie un vaste empire. Le traité de Paris de 1763 ne laissera à la France que les cinq comptoirs.

La sous-série C2 est composée de documents provenant des différentes compagnies qui ont administré l’Inde depuis 1664 (recueils de textes législatifs et réglementaires, mémoires et correspondance adressée à la direction par les comptoirs d’Asie, etc.) ainsi que de la correspondance adressée par les administrateurs des comptoirs des Indes sous le régime royal après la dissolution de la première compagnie. Ces deux groupes de documents sont entremêlés, mais d’une manière générale, les documents antérieurs à 1771 relèvent de la Compagnie des Indes.
On trouve donc dans ce fonds, outre les lettres échangées entre le siège social et les différents comptoirs, de très nombreux documents relatifs à l'administration générale de ces compagnies, à leur personnel, à leurs flottes, etc.

La seconde Compagnie des Indes ayant étendu ses activités aux îles de France (Maurice) et de Bourbon (Réunion), aux côtes occidentales d'Afrique et, à certaines époques, à la Louisiane, au Canada et aux Antilles, un nombre appréciable de pièces conservées dans cette sous-série concernent ces régions.

Le classement anciennement adopté étant purement chronologique, les volumes intitulés « Administration en France » ou « Correspondance générale » sont d'une composition fort hétérogène. Aux lettres sont mêlés des mémoires, des documents financiers, des journaux de navigation de navires, des procès-verbaux des conseils d'administration ou des Conseils supérieurs, etc.

Les documents relatifs aux Compagnies des Indes placés dans cette sous-série doivent être complétés par ceux que l'on rencontre à l'état plus ou moins groupé dans la série B, les autres sous-séries de C, principalement C3 à C6, la sous-série F3, certaines sous-séries du fonds de la Marine notamment B2, B3, B4, 4JJ conservées aux Archives nationales (site de Paris), et DD2 conservé au Service historique de la Défense à Vincennes, surtout par l'important fonds provenant de la Compagnie déposé aux Archives de la Marine à Lorient.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et