Niger VII, XII, XVI (1900/1938)

Description matérielle 3 articles (cartons), 0,3 m.l.

Avant la colonisation, les pays du Niger sont soumis à des dominations concurrentes : empire songhay, empire marocain de Tombouctou, empire peul de Sokoto, états Haoussa, empire du Bornou. Au début du XIXe siècle ont lieu les premières explorations. Français et Anglais rivalisent dans une lutte d’influence qu’apaisent les conventions de 1890 puis de 1898. En 1898, à la suite de la défaite du sultan du Bornou, les territoires du Moyen-Niger deviennent un territoire militaire autonome, dont le poste de Zinder, fondé en 1899, devient le siège.

Intégré en 1904 dans la colonie du Haut-Sénégal-Niger, ce territoire militaire dépend directement, à partir de 1911, du gouverneur général de l’Afrique occidentale française. En 1921, il devient territoire civil et en 1922 est érigé en colonie, membre de l’Afrique occidentale française.

Le Niger, dont le chef-lieu est Niamey à partir de 1926, est successivement colonie française jusqu’en 1946, territoire d’outre-mer de 1946 à 1958, république autonome dans le cadre de la Communauté en 1958 et indépendante en 1960.

Ordre chronologique des gouverneurs (d'après les Sources de l'histoire de l'Afrique au sud du Sahara dans les archives et les bibliothèques françaises - I Archives, Inter documentation company, s.l.n.d.). Il n'a pas été fait de distinction entre les gouverneurs et les gouverneurs par intérim.

  • Hocquart, gouverneur du Niger de 1911 à 1913
  • Venel, gouverneur du Niger de 1913 à 1915
  • Mourin, gouverneur du Niger de 1915 à 1918
  • Mechet, gouverneur du Niger de 1918 à 1919
  • Lefebvre, gouverneur du Niger de 1919 à 1920
  • Rueff, gouverneur du Niger de 1920 à 1922

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

Accéder à l'inventaire en ligne.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et