Commune mixte puis sous-préfecture de Collo (1878-1962)

Code de communication 93601 n° de carton
Cote de référence93601 1-147
Référence Internetark:/61561/wz818uooqw
Description matérielle16 Mètres linéaires

Comprise dans l'arrondissement de Philipeville, la commune mixte de Collo est créée par arrêté du 25 août 1880 ; la sous-préfecture du même nom lui succède en 1957.

Le fonds est constituée de la totalité rapatriée des documents produits par l'ancienne commune mixte de Collo ainsi que de rares reliquats issus de la sous-préfecture, administration qui lui succéda : un article seulement, relatif aux événements liés à la Guerre d'Algérie, et constitué de dossiers suspendus enlevés tels quels des bureaux en juin 1962, se compose de rapports produits et envoyés au sous-préfet de Collo.

Le fonds présente des séries que l'on retrouve habituellement dans d'autres fonds de commune mixte : l'importante série consacrée aux forêts est assez unique en son genre car très précise : les parcours et droits d'usage, l'exploitation du liège, les opérations de défrichement et de débroussaillement, la lutte contre les animaux sauvages ou contre les incendies, le campement en forêt des nomades la gestion des périodes de chasse sont autant de thématiques qui pourront être étudiées ici. Les travaux communaux, les dossiers de construction des routes ou encore ceux consacrés à l'instruction publique des Européens comme des indigènes permettent de dresser un état des chantiers en matière d'équipement, de viabilité ou de scolarisation entrepris par l'administration et ce pendant plus de 50 ans. Les dossiers des centres de colonisation et des concessionnaires, très étendus dans le temps, donnent une idée assez complète de la constitution de la propriété foncière au sein de la commune mixte, tandis que la vie politique peut s'appréhender ici à travers les dossiers des élections législatives, départementales ou municipales. Le recensement général de 1906 permet également d'avoir un état précis de la composition de la population à cette date. La police est une part constitutive et essentielle du fonds : la surveillance des étrangers et des partis politiques, le contrôle de l'achat ou de la détention d'armes, les dossiers de rejets et d'autorisations de voyage en métropole, les demandes de naturalisation ou encore l'organisation de patrouilles et de rondes de nuit donnent une palette assez complète des activités de surveillance ayant pu se développer dans les communes mixtes algériennes. La guerre d'Algérie est sous-représentée ; toutefois, l'article consacré à la gestion et à l'action des Sections administratives spécialisées est à signaler tout particulièrement car complétant très heureusement le fonds des Sections administratives spécialisées du département de Constantine, totalement lacunaires pour l'arrondissement de Collo.

Ces archives sont librement communicables dans leur totalité. La reproduction éventuelle des documents librement communicables est soumise aux conditions fixées par le règlement intérieur des Archives nationales d’outre-mer.

Accéder à l'inventaire en ligne.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2017-04-18
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et