DÉPÔT DES FORTIFICATIONS DES COLONIES (1636-1913)

Cote de référenceEn cours de cotation
Référence Internetark:/61561/wz818wrqwsu

Créé en 1778, le Dépôt des cartes et plans des colonies regroupait les documents graphiques et les mémoires concernant les possessions françaises, provenant d'une part des archives de la Marine et des Colonies, d'autre part des directions des Fortifications locales, le ministre ayant prescrit en juin 1776 l'envoi en France de la collection complète des plans levés dans les colonies et restés sur place.

Il devint Dépôt des fortifications pour les colonies en vertu d'un arrêté du 15 nivôse an VIII et fut alors placé sous la responsabilité du premier inspecteur général du génie. Le décret du 29 juin 1880 remit au corps de l'Artillerie de marine le service des constructions militaires et des fortifications aux colonies, et supprima le Dépôt des fortifications, les archives étant transférées dans les locaux de l'inspection générale de l'Artillerie de marine. Peu avant 1914, le fonds fut remis au ministère des Colonies.

Libre accès aux originaux (selon leur état de conservation).

Répertoires manuscrits, XIXe-XXe s., 43 volumes.

La richesse de ce fonds est beaucoup plus étendue que ne le laisse entendre sa dénomination : cartes générales, tracés de rivières et de chemins, plans terriers, plans de villes, de bâtiments administratifs et militaires. Au nombre des mémoires, on trouve des récits de voyage, des rapports sur l'économie et les mœurs locales, des projets de campagne comme des relations d'événements militaires, des instructions aux commandants de poste, etc. À partir de 1815, les documents sont de caractère strictement militaire.

Les continents et pays concernés sont :

  • Iles et côtes d'Europe : Jersey et Guernesey, Irlande, Baléares, Corse, Candie ((Crète)), Gibraltar.
  • Amérique : Terres au nord de la Floride, Canada, île Royale (île du Cap-Breton), île Saint-Jean, Terre-Neuve, Canceau, Louisiane, Saint-Pierre-et-Miquelon, Antilles françaises et anglaises, Guadeloupe, les Saintes, Marie-Galante, Saint-Martin, la Désirade, Martinique, Saint-Domingue, Guyane.
  • Afrique : côtes d'Afrique, Côte de l'Or (Ghana) et Gabon, Gorée, Sénégal, Mayotte et dépendances, Madagascar, Île de France (Ile Maurice), île de la Réunion (Ile Bourbon).
  • Asie : Cochinchine, Tonkin, Établissements français en Inde (Pondichéry, Chandernagor, Karikal, Mahé, Yanaon), Indes orientales, Java, Philippines.
  • Océanie : îles Marquises, Nouvelle-Calédonie, Tahiti.

Le fonds est classé par grandes séries topographiques des possessions françaises, mais aussi des autres puissances coloniales. Classement et inventaire datent du XIXe siècle ; à l'intérieur de chaque unité géographique, plans et mémoires sont classés et cotés dans un ordre méthodique. Cartes et plans se trouvent conservés à part dans des portefeuilles cotés A, B ou C selon le format.

Il comprend également des dossiers correspondant à l’organisation et au fonctionnement du Dépôt des fortifications des colonies.

La partie « Supplément » du Dépôt des fortifications des colonies se compose de plusieurs fonds associés :

  • un supplément proprement dit (Ancien Régime et XIXe siècle),
  • les archives de l'Inspection générale de l'artillerie de marine entre 1880 et 1910,
  • des documents, jusqu'en 1940, provenant de la direction des Services militaires du ministère des Colonies (archives du service des directions d'artillerie, archives des travaux militaires, archives de l'Inspection générale permanente).

Les plans, souvent laissés dans les cartons, se trouvent joints aux mémoires et correspondances. Les continents et pays concernés sont :

  • Amérique : Guadeloupe, Martinique, Guyane. Saint-Pierre-et-Miquelon
  • Afrique : Sénégal et dépendances, Dahomey, Soudan. Afrique équatoriale française, Madagascar, Comores, Côte française des Somalis
  • Asie : Indochine
  • Océanie : Nouvelle-Calédonie, Tahiti, Iles Marquises.

Pour consulter les plans, accéder à la base Ulysse.

Les DFC Amérique septentrionale (États-Unis et Canada), Louisiane et Saint-Pierre-et-Miquelon sont accessibles par le portail Bibliothèque et Archives Canada - Archives de la Nouvelle-France.

DERNIÈRE MISE À JOUR LE 2015-07-17
État général des fonds
Recherche par critères
 ou entre   et